Les parents d'un garçon autiste menotté à l'école n'excluent pas une poursuite

Les parents de Daniel Ten Oever, âgé de... (Photo Adrian Wyld, La Presse canadienne)

Agrandir

Les parents de Daniel Ten Oever, âgé de neuf ans, ont publiquement condamné les actions du personnel de l'école d'Ottawa.

Photo Adrian Wyld, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les parents d'un garçon autiste qui a été menotté par la police à son école le mois dernier n'excluent pas d'intenter des poursuites alors qu'ils tentent d'obtenir tous les documents au sujet des soins offerts à l'enfant.

Les parents de Daniel Ten Oever, âgé de neuf ans, ont publiquement condamné les actions du personnel de l'école d'Ottawa.

Avec un représentant de l'organisme Restoring Dignity, qui s'occupe de sensibiliser la population au sujet des abus contre les enfants commis en institution, les parents ont tenu une conférence de presse mercredi pour détailler leurs griefs.

Roch Longuepee, le fondateur de Restoring Dignity, affirme que la famille a demandé des documents à l'administration de l'école catholique St. Jerome et n'a reçu que des menaces inappropriées d'avocats.

Parlant au nom des parents, M. Longuepee se demande si l'école a agi correctement en appelant la police le jour de l'incident.

La mère du garçon, Stephanie Huck, dit qu'il n'est pas allé à l'école depuis, souffrant d'extrême anxiété.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer