Ontario et Québec: ententes sur l'échange d'énergie et la francophonie

Le premier ministre Philippe Couillard aux côtés de... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard aux côtés de la première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Les premiers ministres du Québec et de l'Ontario, Philippe Couillard et Kathleen Wynne, ont signé, vendredi à Toronto, quatre protocoles d'entente traitant de sujets d'intérêt commun, dont l'échange d'énergie et la francophonie.

Le premier ministre Couillard a qualifié d'«incontournable» le «bloc» d'influence Québec-Ontario au sein du Canada.

«Nous recréons un bloc d'influence canadien qui a été toujours au coeur de la dynamique politique du Canada, le bloc d'influence de ce qu'on appelle le Canada central, le Québec et l'Ontario. Ensemble, on parle d'une même voix sur les enjeux communs. Ce n'est pas fait - comme Mme Wynne l'a dit - au détriment d'autres régions du pays. Nous avons des collaborations, des liens avec toutes les régions du Canada. Mais il est clair que lorsque le Québec et l'Ontario parlent de la même voix, tout le monde doit écouter», a-t-il déclaré.

En vertu de l'accord sur l'énergie, l'Ontario rendra disponible pour le Québec un bloc de 500 mégawatts d'électricité durant l'hiver, lorsque le Québec en a le plus besoin. De son côté, le Québec rendra disponible pour l'Ontario un même bloc de 500 mégawatts d'électricité, mais durant l'été, lorsque l'Ontario en a le plus besoin.

La première ministre Wynne a précisé que l'échange touchant ces surplus d'énergie entrerait en vigueur à la fin de l'année 2015.

Les premiers ministres des deux plus grandes provinces du pays ont aussi cosigné une déclaration stipulant que la francophonie «fait partie intégrante de la fondation du Canada» et est à la base «des succès passés et futurs» du pays.

Le troisième protocole d'entente a trait à une collaboration accrue entre le Québec et l'Ontario pour combattre les changements climatiques. L'accord rappelle «la nécessité d'agir de concert face aux changements climatiques en échangeant des informations» sur ces dossiers.

Le premier ministre Couillard a dit croire «qu'il faut donner une valeur au carbone et en nous préparant à avoir une attitude commune» dans ce dossier.

Le quatrième protocole porte sur une entente sur le commerce intérieur et vise à s'assurer que le Québec et l'Ontario continuent d'avoir un accès aux marchés publics lorsque l'entente entre le Canada et l'Union européenne entrera en vigueur.

«Nous avançons sur ce plan (du commerce intérieur). Nous avons demandé à nos ministres du Développement économique, pour avril 2015, d'avoir une entente sur les marchés publics. En effet, il ne serait pas logique d'imposer des barrières aux marchés publics que nous n'imposons pas à nos partenaires européens», a opiné le premier ministre Couillard.

La première ministre de l'Ontario s'est aussi montrée intéressée par les sept conditions posées par Québec à TransCanada concernant le pipeline d'Énergie-Est.

M. Couillard a aussi souligné qu'il était clair que le gouvernement fédéral avait «une capacité fiscale supplémentaire» pour contribuer à la relance économique en investissant dans les infrastructures des provinces.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer