Agressions sexuelles: les élus interpellés pour créer une commission spéciale

Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Le Regroupement québécois des centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) et la Fédération des femmes du Québec (FFQ) lancent une pétition réclamant de l'Assemblée nationale la tenue d'une commission itinérante spéciale portant sur la violence à caractère sexuel.

À la suite du mouvement populaire des derniers jours qui appelle à des changements de société sur la violence sexuelle, les deux organismes estiment qu'il doit y avoir une réponse politique, mais non partisane, aux dévoilements d'agressions.

Selon la présidente de la Fédération des femmes, Alexa Conradi, une commission spéciale itinérante sur les agressions sexuelles pourrait créer les conditions favorables à un changement social majeur.

Quant à la coordonnatrice des centres d'aide, Nathalie Duhamel, elle précise que la commission serait du même type que celle qui avait été créée pour «Mourir dans la dignité».

Elle incite les femmes et les hommes qui souhaitent un changement «à la culture du silence, à l'impunité et aux problèmes du système judiciaire» entourant les agressions sexuelles à signer la pétition en ligne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer