Nom du nouveau pont: la famille Richard hésitante

La famille de Maurice Richard souhaite que rien... (PHOTO FOURNIE PAR INFRASTRUCTURE CANADA)

Agrandir

La famille de Maurice Richard souhaite que rien ne se fasse au détriment de l'image de leur père.

PHOTO FOURNIE PAR INFRASTRUCTURE CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Stupéfaite de la véhémence de la réaction populaire devant la perspective de voir occulter la mémoire de Samuel de Champlain, la famille de Maurice Richard hésite désormais devant le projet d'Ottawa d'attribuer au nouveau pont sur le Saint-Laurent le nom du célèbre joueur de hockey.

La famille Richard «est pas mal moins sûre que c'est une bonne idée», résume Maurice Richard, le fils du Rocket. «On trouve que les gens favorables à la conservation du nom de Champlain ont des arguments très solides. Nous, on trouvait que c'était un bel hommage qu'on voulait nous rendre, mais on ne voudrait pas que cela se fasse au détriment de l'image de notre père», d'ajouter M. Richard.

«Devant la controverse, on est effectivement moins enclins à appuyer le projet. Les gens veulent conserver le nom de Champlain. On est surpris par l'ampleur de la réaction, on tenait pour acquis qu'on donnait simplement le nom de Maurice Richard au nouveau pont, on ne voyait pas de complications. Je me rends compte que ce n'est pas si simple», poursuit M. Richard.

Rencontre avec la famille

Les sept enfants de Maurice Richard «avaient fait un tour de table, et on était tous fiers et heureux. Aujourd'hui, c'est moins évident, on attend de rencontrer le ministre», résume le fils du joueur étoile du Canadien. «On ne veut pas créer de perturbations dans l'histoire du Québec, on ne veut pas davantage insulter la mémoire de Champlain», résume-t-il.

Le ministre fédéral Denis Lebel a contacté la famille et promis une rencontre pour expliquer les détails du projet. Toutefois, aucune date n'avait été fixée pour cette rencontre. Cependant, tout indique que devant la controverse, le projet d'une annonce le 9 décembre est désormais écarté.

Mais des sources à Ottawa indiquent que le ministre Denis Lebel n'a pas baissé les bras, loin de là. L'hypothèse de donner le nom de Champlain au nouvel ouvrage «n'est pas le scénario privilégié», confie-t-on. Le responsable des infrastructures cherche même un site fédéral qui pourrait commémorer la mémoire de Champlain, «trouver autre chose» pour l'explorateur, pour faire taire les opposants à son projet.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer