Imposante planification pour les municipales à Toronto

Le jour du scrutin, les électeurs ayant le... (Photo Colin Perkel, PC)

Agrandir

Le jour du scrutin, les électeurs ayant le droit de vote pourront se rendre dans 1679 bureaux pour faire leur choix.

Photo Colin Perkel, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Colin Perkel
La Presse Canadienne
TORONTO

Des millions de personnes se prononceront lors des élections municipales en Ontario à la fin du mois d'octobre, mais aucune autre ville n'offre le défi logistique qui attend les responsables à Toronto, qui devrait faire l'objet d'une attention de tous les instants grâce à son fameux maire sortant, Rob Ford.

Les préparatifs sont en branle en vue du scrutin du 27 octobre, incluant les tests des machines comptables électroniques qui seront utilisées et la collecte du matériel de vote.

Selon Bonita Pietrangelo, directrice du bureau des élections de Toronto, la planification est imposante dans le cas d'un scrutin de cette envergure, et acheminer la documentation électorale à 1,6 million d'électeurs n'est pas une tâche de tout repos.

En tout, 606 candidats se feront la lutte pour le poste de maire, pour les fonctions de conseiller ou de commissaires scolaires de Toronto, dans le cadre d'élections dont les coûts sont estimés à 9 millions $.

Alors qu'un cancer a forcé Rob Ford à se retirer de la course à la mairie, son frère Doug est l'un des 65 candidats cherchant à lui succéder.

Mais Rob Ford tentera de ravir le poste de conseiller qu'occupait son frère, et il sera l'un des 358 candidats visant à occuper l'un des 44 sièges au conseil municipal.

Malgré le récent fiasco lors des élections provinciales au Nouveau-Brunswick, les responsables à Toronto se disent persuadés que les 1850 tabulatrices - différentes de celles utilisées dans la province de l'Atlantique - fonctionneront correctement et que la plupart des résultats seront connus moins de 30 minutes après la fermeture des bureaux de scrutin.

«Nous utilisons cet équipement depuis les élections de 2000, et il a fonctionné à la perfection depuis tout ce temps, affirme Ulli Watkiss, greffière municipale de la ville de Toronto. Nous avons pleine confiance en notre équipement.»

Le jour du scrutin, les électeurs ayant le droit de vote pourront se rendre dans 1679 bureaux pour faire leur choix. Ils pourront aussi profiter de six jours de vote par anticipation, à compter du 14 octobre.

Une véritable petite armée sera nécessaire pour s'assurer que le scrutin se déroule sans anicroche.

Plus de 15 000 personnes travailleront le jour de scrutin et lors de la période de vote par anticipation, selon Mme Pietrangelo.

«Il faut beaucoup de gens pour faire fonctionner cet événement.»

Environ 2300 sacs contenant plus de deux millions d'articles divers - des règles, du papier collant, des crayons et des stylos, les bulletins de vote et les listes électorales - ont été préparés pour faire en sorte que les électeurs puissent exercer leur devoir de citoyen sans problème.

Les responsables s'assurent aussi que les sans-abri, les jeunes et les résidents des centres d'hébergement puissent voter s'ils le désirent.

L'accessibilité est l'un des détails les plus importants, et des machines spéciales seront sur place pour les électeurs aux prises avec un handicap.

Les informations principales liées aux élections municipales seront traduites dans 25 langues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer