Le Manitoba compte inonder des terres pour contenir la crue

La situation se détériore rapidement et la pointe... (Photo Liam Richards, La Presse Canadienne)

Agrandir

La situation se détériore rapidement et la pointe de crue pourrait avoir lieu dans les prochains jours.

Photo Liam Richards, La Presse Canadienne

Chinta Puxley
La Presse Canadienne
Winnipeg

Le Manitoba se préparait vendredi à inonder délibérément une portion des terres en mettant à risque 150 maisons, alors que la province peine à contenir un torrent d'eaux de crue provenant de la Saskatchewan.

Le Manitoba se préparait vendredi à inonder délibérément... (Photo La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

Photo La Presse Canadienne

Lors d'une conférence de presse organisée à la hâte, vendredi soir, le premier ministre Greg Selinger a soutenu que davantage d'eaux de crue coulaient dans la province que ce que les autorités avaient projeté seulement quelques heures plus tôt. Il a affirmé que le gouvernement prévoyait une crue plus rapide et plus élevée que ce qui avait été d'abord anticipé.

M. Selinger avait ordonné la même mesure en 2011, inondant délibérément la même portion de territoire et menaçant 150 maisons pour en sauver des centaines en aval. Les autorités prévoient que la crue pourrait éclipser les records établis en 2011.

Le premier ministre du Manitoba avait déclaré l'état d'urgence, plus tôt vendredi, et avait appelé l'armée canadienne à aider à protéger 200 maisons rurales à l'ouest de Winnipeg.

Le travail pour préparer la brèche devrait s'amorcer samedi, en vue d'une inondation délibérée aussi tôt que lundi.

M. Selinger a confié avoir discuté avec le premier ministre du Canada, Stephen Harper, jeudi, pour lui exposer la situation et il a décidé de faire appel à l'armée pour consolider les digues le long de la rivière Assiniboine, gonflée par les pluies. L'armée aidera à remplir les 500 000 sacs de sable nécessaires pour protéger les propriétés vulnérables à l'ouest de Winnipeg. La province possède deux millions de sacs de sable.

Les réservistes peuvent aussi réagir rapidement si les digues cèdent et ont de l'équipement spécial leur permettant d'atteindre des régions isolées, a expliqué M. Selinger. Il ne savait pas combien de soldats allaient être déployés dans la province.

Ils devraient être sur le terrain samedi.

L'armée n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Le directeur de l'organisation des mesures d'urgence du Manitoba, Lee Spencer, a affirmé qu'il n'y avait plus de temps à perdre et que l'aide militaire allait aider la province à traverser la première phase décisive avant la pointe de crue et à assurer l'intégrité des digues.

Bien que la province ait injecté 20 millions $ dans la protection des inondations à l'ouest de Winnipeg, la région demeure vulnérable.

«Il y a 160 km de digues provinciales qui ont environ 100 ans», a affirmé l'assistant du ministre adjoint de l'Infrastructure et des Transports du Manitoba, Doug McMahon. Ces digues peinent à résister à la crue des eaux sur de longues périodes, a-t-il expliqué.

Les riverains ont été mis en garde contre la crue de la rivière, dont le niveau pourrait augmenter jusqu'à un demi-mètre de plus qu'il y a trois ans. En 2011, les inondations ont été parmi les pires de l'histoire du Manitoba. Les réservistes de l'armée peinaient à protéger les maisons et à renforcer les digues.

L'expérience, si malheureuse soit-elle, sert toutefois aux habitants touchés. Selon l'agent administratif en chef de la municipalité de Saint-François-Xavier, Robert Poirier, les gens vivant sur les rives ont reçu la demande d'ériger une protection permanente après les inondations de 2011. Cependant, a-t-il spécifié, il ne sait pas combien ont écouté ce conseil et ils n'ont pas empilé de sacs de sable depuis plusieurs mois.

La province s'attend à une crue semblable cette année, avec la pointe attendue ce week-end en provenance de la Saskatchewan. Elle devrait toutefois se déplacer relativement vite, sur une période de quelques semaines plutôt que de quelques mois.

Environ 300 personnes en Saskatchewan et 698 au Manitoba ont dû évacuer leur maison en raison des inondations.

La situation semblait s'améliorer en Saskatchewan, alors que le niveau de l'eau commençait à descendre dans les communautés tout en s'écoulant vers le Manitoba.

Le ministre fédéral de la Défense, Rob Nicholson, a indiqué dans un communiqué, tard vendredi soir, que les troupes étaient en route vers les communautés sinistrées.

«Nos pensées et nos prières sont dédiées à ces familles qui sont touchées par les récentes inondations au Manitoba. Les Forces armées canadiennes sont déployées pour protéger les Canadiens et aider les communautés lorsqu'elles en ont besoin».

Cependant, aucun détail concernant l'aide militaire n'a été révélé. Un autre communiqué, incluant plus d'informations, devrait être publié samedi.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Steven Blaney, a affirmé que le Centre des opérations du gouvernement coordonnait la réponse fédérale à la demande d'assistance du Manitoba.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer