Le Québec toujours habité par la foi 

Le sapin de Noël est une tradition bien... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Le sapin de Noël est une tradition bien ancrée au Québec: 83% des gens en font un.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Noël a un sens religieux pour près de la moitié des Québécois, selon un nouveau sondage. La proportion est similaire dans le reste du Canada. Mais les Québécois sont moins pratiquants, même à Noël.

«Les chiffres montrent qu'il continue à y avoir un catholicisme latent au Québec», explique Reginald Bibby, sociologue de l'Université de Lethbridge, en Alberta, qui a publié plusieurs ouvrages sur ce thème. «D'un côté, les gens continuent à être attachés aux traditions catholiques. De l'autre, ils ne pratiquent pas. Un peu comme s'ils n'avaient pas à montrer une foi profondément enracinée dans la culture québécoise.»

M. Bibby souligne tout de même que la proportion de Québécois qui iront à la messe de Noël (26%) n'est pas très différente de la moyenne canadienne (32%). «C'est beaucoup plus élevé que la pratique moyenne des Québécois francophones catholiques.»

L'attachement au mot «Noël» est moins fort au Québec qu'ailleurs au pays. Mais cela peut être dû au fait que l'expression «temps des Fêtes» était utilisée avant l'apparition du multiculturalisme et de la rectitude politique. «En anglais, l'expression festive season est un peu vieillotte, dit M. Bibby. Quand on utilise l'expression holiday season, on signale clairement qu'on veut être inclusif et ne pas souligner que Noël est une fête chrétienne. Je suis assez frappé de voir que l'appui au mot "Noël" est presque unanime au Canada anglais. Il n'y a presque pas de différence entre les jeunes et les vieux.» Et ce, même si holiday season a une étymologie religieuse (holy signifie «saint»).

Les Québécois sont aussi légèrement plus susceptibles de trouver que Noël est célébré de façon trop commerciale, 87% contre 83% en moyenne au Canada. Seulement 12% des Québécois trouvent les célébrations de Noël trop religieuses.

Les États-Unis, un autre monde

Le sondage a aussi été fait aux États-Unis. Les chiffres sont très différents: 40% des Américains vont à la messe à Noël, 59% prononcent une bénédiction à l'occasion du repas de Noël et plus de 70% croient que Noël célèbre la naissance de Jésus.

Détail important, les Québécois sont moins religieux que les autres Canadiens (26% contre 33%), mais aussi moins susceptibles de se dire «ni religieux ni spirituels» (20% contre 31%).

la religion encore présente

La religion encore présente

Proportion des répondants d'accord avec certaines affirmations

> L'aspect religieux de Noël est important pour moi.

Qc: 51%, Can: 51%

> Le 25 décembre, je célèbre la naissance de Jésus.

Qc: 46%, Can: 51%

> En décembre, j'assisterai à un service religieux ordinaire. 

Qc: 20%, Can: 27%

> Je fais un sapin de Noël.

Qc: 83%, Can: 77%

> J'assisterai à la messe à Noël.

Qc: 26%, Can: 32%

> Je réciterai une bénédiction au repas de Noël.

Qc: 21%, Can: 39%

Source: Angus Reid




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer