Ne rangez pas vos pelles, prédisent les marmottes

Shubenacadie Sam, en Nouvelle-Écosse, a vu son ombre... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Shubenacadie Sam, en Nouvelle-Écosse, a vu son ombre ce matin.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Allison Jones
La Presse Canadienne
Wiarton, Ontario

N'en déplaisent à ceux qui attendent avec impatience les rayons de soleil printaniers, l'hiver durera encore six semaines, selon les célèbres marmottes qui «prédisent» la température.

A Wiarton, en Ontario, les quelque 200 personnes rassemblées près du terrier de la marmotte Willie ont poussé des grognements lorsque l'animal a vu son ombre, peu après 8 h lundi, prédisant ainsi six autres longues semaines d'hiver. Certains ont manifesté leur joie à l'idée d'un long hiver, mais la majorité des gens n'ont pu cacher leur déception avant de se rendre rapidement au travail.

En Nouvelle-Ecosse, la marmotte Sam a aussi vu son ombre lundi matin. L'animal s'est fait réveiller par un crieur public et des cornemuses au Subenacadie Wildlife Park, à environ une heure au nord d'Halifax.

L'absence d'une ombre aurait laissé présager un printemps précoce. C'est ce qui est arrivé à Willie les quatre dernières années, mais cette année n'est pas aussi prometteuse. Selon Mac McKenzie, qui a fondé le Wiarton Willie Festival il y a 53 ans, cette marmotte ne se trompe jamais.

L'homme de 82 ans avoue qu'il aurait préféré voir un résultat différent lundi matin, mais ajoute qu'il ne peut rien faire contre les habiletés de prédiction de l'animal. «C'est le pire hiver depuis des années, a lancé M. McKenzie. De la neige, de la neige et encore de la neige. Nous voulons donc moins de neige l'an prochain.»

Le cousin américain de Sam et Willie, Punxsutawney Phil, a aussi prédit six semaines d'hiver de plus en sortant de son terrier sous le soleil de la Pennsylvanie.

Sa prédiction a été annoncée devant des milliers de personnes rassemblées à Gobbler's Knob, à environ 100 kilomètres au nord-est de Pittsburgh.

Une tradition allemande indique que si un animal hibernant voit son ombre le 2 février, l'hiver durera six semaines de plus. S'il n'y a pas d'ombre, le printemps sera précoce, selon la légende.

Mais un météorologue d'Environnement Canada a souligné que six autres semaines d'hiver jusqu'à la mi-mars représenteraient pour le Canada un printemps plutôt hâtif.

«La prédiction d'un hiver qui est loin d'être terminé est bien sûr une mauvaise nouvelle pour plusieurs mais ne devrait pas être une surprise. Il y a seulement quelques régions du pays qui peuvent ressentir dès la mi-mars de véritables conditions printanières», a soutenu Geoff Coulson, faisant particulièrement référence à la ville de Vancouver et à la côte Ouest.

Le météorologue a aussi indiqué que le présent hiver a été marqué par des températures plus froides, surtout dans le centre et le sud de l'Ontario.

Par ailleurs, la marmotte de Staten Island s'est illustrée en mordant le maire de New York Michael Bloomberg. La marmotte, baptisée Charles G. Hogg, s'est attaquée de façon inexplicable à la main du milliardaire. «Elle lui a entaillé la main», selon le porte-parole de l'élu de New York Stu Loeser. On a toutefois assuré au maire que sa blessure ne posait pas de risque de rage, la marmotte, âgée de deux ans, étant née en captivité et n'ayant pas eu de contacts avec d'autres animaux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer