Laval: le colis suspect neutralisé

Hugo Meunier
Hugo Meunier
La Presse

Les artificiers de la Sûreté du Québec ont neutralisé vendredi midi le colis suspect retrouvé quelques heures plus tôt  devant un édifice commercial de Laval, qui abrite notamment le  bureau de comté du ministre délégué aux Finances et député de Laval-des-Rapides Alain Paquet. La menace est écartée et l'enquête s'amorce pour déterminer la nature du colis suspect et son origine.

Le colis a été retrouvé vers 8h vendredi devant l'entrée de l'édifice commercial Place prestige, situé au 400 boulevard Saint-Martin. Le bâtiment a été évacué et les policiers ont rapidement bouclé un imposant périmètre de sécurité. Une quarantaine d'employés des commerces voisins de l'artère commerciale ont aussi été évacués. «Notre gros rush devait commencer aujourd'hui», soulignait l'employée d'un centre de pneus. Un autobus a été nolisé pour permettre aux évacués de se réchauffer en cette froide journée.

Un tronçon du boulevard Saint-Martin est fermé dans les deux directions dans ce secteur.

Le colis suspect retrouvé serait une petite bonbonne de propane, reliée à un téléphone cellulaire et à des tubes remplis d'un liquide inconnu.

Les artificiers de la Sûreté du Québec ont fait exploser le colis à l'aide d'un robot.

L'édifice abritant le bureau du ministre délégué aux... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 2.0

Agrandir

L'édifice abritant le bureau du ministre délégué aux finances et député de Laval-des-Rapides Alain Paquet a été évacué à la suite de la découverte d'un colis suspect.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

La police de Laval mène son enquête pour déterminer si le colis suspect a un lien avec le bureau d'Alain Paquet. Aucun message n'aurait été retrouvé sur place. Ni M. Paquet, ni son bureau de circonscription n'ont fait l'objet de menace, a toutefois indiqué à Cyberpresse l'attachée de presse du ministre. La police n'a aucun suspect dans sa mire.

Cet événement survient au lendemain de l'occupation des locaux montréalais du ministre des Finances Raymond Bachand par une trentaine de manifestants. Ces derniers dénonçaient la hausse des frais de scolarité annoncée dans le dernier budget.

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), derrière l'occupation du bureau du ministre Bachand hier, s'est vivement dissociée des événements en cours à Laval et ne cautionne pas ce type de coup d'éclat. 

Sur les dents, les policiers de Laval ont dépêchés des effectifs aux autres bureaux de comté des quatre autres députés Lavallois, de même qu'à l'hôtel de ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer