Un enseignant suppléant de la CSDM accusé de pornographie juvénile

Érik Cossette... (PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM)

Agrandir

Érik Cossette

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un enseignant suppléant de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a été accusé vendredi dernier de quatre chefs d'accusation liés à la pornographie juvénile, a annoncé mercredi le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Les enquêteurs recherchent d'autres victimes potentielles d'Érik Cossette.

L'homme de 51 ans a été arrêté jeudi dernier par les policiers de l'unité Exploitation sexuelle, volet pornographie juvénile et leurre, de la Section des crimes majeurs du SPVM. Les enquêteurs ont saisi des milliers d'images de pornographie juvénile dans l'ordinateur d'Érik Cossette.

Il a ainsi été accusé au palais de justice de Montréal de possession, d'accès et de distribution de pornographie juvénile, ainsi que de possession de stupéfiant en vue de faire le trafic. Il n'avait aucun antécédent judiciaire. Érik Cossette a été libéré sous conditions. Il n'a pas le droit d'être en présence de mineurs de moins de 16 ans ou d'utiliser internet.

Le SPVM soutient avoir reçu la collaboration de la CSDM dans ce dossier. La CSDM a toutefois refusé de commenter l'affaire. 

Érik Cossette mesure 1,67 m (5' 6'') et pèse 72.5 kg (160 lb). Il a les cheveux gris et les yeux bleus. Les enquêteurs invitent toute victime de ce suspect de se rendre au poste de police ou de communiquer avec le 9-1-1.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer