Explosion: le camion-citerne appartenait à la compagnie GHL

Le chauffeur du camion semi-remorque qui s'est renversé... (IMAGE TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Le chauffeur du camion semi-remorque qui s'est renversé dans la bretelle de l'autoroute 640 à Charlemagne dimanche est décédé dans l'accident.

IMAGE TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le camion-citerne qui s'est renversé dans la bretelle de l'autoroute 640 à Charlemagne dimanche appartenait à la compagnie GHL, une filiale du groupe TransForce.

Le chauffeur du camion semi-remorque est décédé dans l'accident. Il s'agit d'un homme dans la cinquantaine, selon Rick Leckner, porte-parole de l'entreprise.

«Il a quitté Anjou avec sa citerne remplie de 45 000 litres d'essence et de diesel, en route pour La Plaine, pour sa première livraison, a indiqué M. Leckner à La Presse dans une entrevue téléphonique. C'était le début de son quart de travail.»

Le chauffeur était avec GHL depuis 2011. L'entreprise a indiqué que son identité ne serait pas rendue publique, à la demande de sa famille.

C'est le premier accident de cette ampleur pour l'entreprise qui existe depuis une vingtaine d'années. Son dossier à la Commission des transports du Québec est sans tache.

Les autres chauffeurs et employés ont été rencontrés par la direction au début de leur quart de travail ce matin, a précisé M. Leckner.

«Il y a un shift qui commence entre 2 h et 3 h du matin, a-t-il dit. Il n'y a personne qui a refusé de travailler. On a offert aux gens de retourner chez eux s'ils n'étaient pas à l'aise. Évidemment les gens sont touchés. On a mis de l'aide psychologique à leur disposition.»

Selon la Sûreté du Québec, on ne soupçonne aucun élément criminel dans l'accident, mais des vérifications seront faites.

«Une autopsie sera demandée et généralement ils font des analyses toxicologiques, affirme au téléphone le sergent Audrey-Anne Bilodeau. Pour ce qui est de la vitesse, tous les véhicules ont des boîtes noires aujourd'hui. La remorque était assez récente. Tout semblait dans l'ordre.»

Selon le sergent Bilodeau, la courbe de la bretelle reliant l'autoroute 40 est à la 640 ouest est assez prononcée. En plus d'une indication de vitesse réduite, il y a un panneau d'avertissement avertissant d'un danger de renversement pour les camions.

«La citerne se serait renversée à la fin de la bretelle pour aller s'accoter sur le garde-fou central», affirme-t-elle.

Toutes les voies de circulation de l'échangeur étaient rouvertes ce matin avant 8 heures.

Selon Urgence Environnement, il y a eu peu d'impact sur l'environnement au sol, la quasi-totalité du carburant ayant brûlé sur place.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer