Moncton: Dave Ross, un «héros» mort en vivant sa passion

Dave Ross était originaire de Victoriaville.... (Photo fournie par la GRC)

Agrandir

Dave Ross était originaire de Victoriaville.

Photo fournie par la GRC

(VICTORIAVILLE) Dès que Hélène Rousseau a reçu un appel de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour l'informer que son fils avait été impliqué dans une fusillade, son coeur de mère n'a fait qu'un tour : elle avait l'intime conviction qu'elle ne reverrait plus son fils Dave Ross vivant.

La famille du policier québécois tué par un tireur fou dans les rues de Moncton, mercredi, lui a rendu hommage cet après-midi à Victoriaville au cours d'une conférence de presse émouvante.

Mme Rousseau a qualifié son fils de «héros» et a ajouté qu'il était important de prendre la route du pardon envers l'assassin de son fils.

«Il est mort en faisant ce qu'il aimait le plus au monde», a confié la mère de M. Ross devant les médias. «Je suis ici et je sais qu'il nous regarde déjà d'en haut.»

Mme Rousseau a ajouté qu'elle était surtout attristée par le sort de son petit-fils, âgé d'à peine plus d'un an, ainsi que de celui d'un autre petit-enfant à naître. M. Ross et sa femme «voulaient avoir quatre enfants», a-t-elle affirmé, ajoutant que la veuve de son fils «est forte» et qu'«elle est soutenue».

Le demi-frère du défunt, Olivier Juneau-Rousseau, a prononcé un vibrant hommage, la voix hachurée par l'émotion. «Il a toujours veillé sur moi. Et maintenant, ce n'est pas parce qu'il est parti qu'il ne va pas veiller sur moi», a-t-il dit. Le jeune homme s'est souvenu des excursions de chasse et de pêche qu'il faisait avec son demi-frère. 

Il a ajouté qu'il voulait lui aussi devenir maître-chien. M. Ross «est mort dignement», a-t-il confié. «C'est mon héros.»

«Je ne sais pas si on peut dire ça, mais c'est presque une belle mort pour lui. On a entendu qu'il n'a pas souffert», a ajouté sa soeur Cynthia.

L'organisation des funérailles de Dave Ross n'a pas encore été finalisée.

Justin Bourque devrait comparaître incessamment pour le meurtre de Dave Ross. «Je suis content qu'il ait été arrêté parce qu'il aurait pu y avoir d'autres victimes, a dit Hélène Rousseau. La vie me montre et va montrer à tout le monde qu'il faut apprendre à pardonner malgré le drame qui est tragique. La justice s'en occupera.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer