Tony Accurso hospitalisé

L'homme d'affaires Tony Accurso... (Photothèque La Presse)

Agrandir

L'homme d'affaires Tony Accurso

Photothèque La Presse

Un nouvel obstacle se dresse devant la commission Charbonneau, qui souhaite entendre bientôt le témoignage de Tony Accurso. L'entrepreneur est actuellement hospitalisé, comme l'a constaté La Presse, qui l'a rencontré.

M. Accurso vient de subir une intervention médicale. Lors du passage de La Presse, hier à son chevet, à l'hôpital de la Cité-de-la-Santé de Laval, il a paru calme et sa poignée de main était ferme. Il a souri lorsque la journaliste s'est présentée: «Ah, c'est vous, ça!»

M. Accurso s'est borné à dire que tout s'était bien passé, mais qu'il n'était pas «mindé» pour parler de la commission Charbonneau ou de tout autre sujet. La discussion, qui s'est déroulée en toute courtoisie, fut donc brève.

L'état de santé de M. Accurso pourrait-il l'empêcher de témoigner devant la Commission s'il est convoqué au cours des prochaines semaines? «Je n'ai pas de commentaires à faire», a répondu le procureur de Tony Accurso, Me Louis Belleau.

Débouté en Cour d'appel

Lundi dernier, la Cour d'appel du Québec a refusé d'entendre la cause de M. Accurso, qui visait à casser un jugement qui l'empêche d'être dispensé de témoigner devant la commission Charbonneau. En attente d'un procès pour fraude et corruption, Tony Accurso craint que les travaux de la Commission n'alimentent les enquêtes policières à son égard.

L'homme d'affaires peut théoriquement adresser une demande d'appel à la Cour suprême dans les 60 jours suivant la décision de la Cour d'appel. La Commission pourrait aussi choisir de le convoquer d'ici là. Il ne reste toutefois que 12 jours d'audience avant la pause estivale. Six jours «tampons» sont prévus entre le 25 juin et le 4 juillet.

Devant la Cour d'appel la semaine dernière, le procureur de la Commission, Me Simon Tremblay, n'a pas exclu une comparution de M. Accurso l'automne prochain. La Commission a prévu d'entamer à ce moment-là un nouveau volet avec l'audition de mémoires publics déposés par des groupes d'intérêt ou des citoyens.

Selon nos informations, la Commission n'a pas encore arrêté de date pour le témoignage de Tony Accurso. Ses enquêteurs ont toutefois été informés qu'il avait été hospitalisé. «Nous ne ferons pas de commentaires», a indiqué hier le porte-parole de la Commission, Richard Bourdon.

Le témoignage de Tony Accurso est très attendu. Ses fréquentations à la FTQ et au Fonds de solidarité, ses accointances politiques ainsi que sa proximité avec des entreprises concurrentes pourraient apporter un éclairage dans les travaux de la Commission. Cette dernière souhaite notamment avoir la liste de toutes les personnes qui ont séjourné sur le luxueux bateau de M. Accurso, le Touch, depuis 2004.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer