La Cour suprême refuse de se mêler de l'affaire Oland

Dennis Oland... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Dennis Oland

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

La Cour suprême du Canada refuse de revoir les deux décisions visant Dennis Oland relativement au meurtre de son père, en 2011, au Nouveau-Brunswick.

Le plus haut tribunal du pays rejette donc la requête de la défense, qui souhaitait faire infirmer le verdict de culpabilité pour meurtre non prémédité prononcé contre Dennis Oland.

De son côté, la Couronne voulait faire infirmer la décision de la Cour d'appel, cette fois, qui a ordonné un nouveau procès dans cette affaire. La poursuite voulait donc faire confirmer le verdict de culpabilité prononcé plus tôt en Cour du Nouveau-Brunswick.

La Cour suprême a annoncé jeudi qu'elle rejetait les deux requêtes, ce qui ouvre la voie à la tenue du nouveau procès dans cette affaire.

Richard Oland, riche homme d'affaires du Nouveau-Brunswick, avait été retrouvé mort dans son bureau de Saint-Jean en juillet 2011. Il avait été frappé de 45 coups à la tête, au cou et aux mains, et son cadavre baignait dans une mare de sang.

Son fils Dennis Oland avait été reconnu coupable de meurtre non prémédité en 2015 et condamné à la prison à vie sans possibilité de libération avant 10 ans. Mais l'inculpé avait été libéré sous caution en octobre 2016 lorsque la Cour d'appel a ordonné la tenue d'un nouveau procès dans cette affaire. La Cour d'appel a estimé que le juge de première instance avait commis des erreurs de droit en donnant ses directives aux jurés.

Maintenant que la Cour suprême refuse de se pencher sur l'affaire, la Couronne pourra fixer un calendrier pour la tenue du nouveau procès en Cour du Nouveau-Brunswick.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer