Commission sur les sources journalistiques: l'essentiel avant l'été

Le chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé est... (PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE)

Agrandir

Le chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé est l'un des journalistes au centre de l'affaire d'espionnage.

PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission d'enquête publique chargée de faire la lumière sur l'espionnage de journalistes par la police prévoit terminer l'essentiel de ses audiences avant l'été, vient-elle d'annoncer.

Le juge Jacques Chamberland... (Photo tirée du site internet de la Cour d'appel du Québec) - image 1.0

Agrandir

Le juge Jacques Chamberland

Photo tirée du site internet de la Cour d'appel du Québec

Les audiences débuteront le 3 avril sous la présidence du juge Jacques Chamberland. 

«La Commission consacrera ses deux premières semaines d'audience à la preuve portant sur l'environnement dans lequel évoluent les journalistes, les policiers et les juges dans une démocratie comme le Québec», indique un communiqué qui vient d'être émis par la Commission. 

«Les audiences consacrées à la preuve des évènements rapportés l'automne dernier, et d'autres, dans lesquels il est question d'enquêtes policières et de sources journalistiques confidentielles, suivront en mai et juin.»

La Commission Chamberland a été créée en novembre dernier, dans la foulée des révélations sur l'espionnage de nombreux journalistes par les principaux corps de police québécois. Patrick Lagacé, Denis Lessard et André Cédilot de La Presse, ainsi que des collègues de Radio-Canada et du Journal de Montréal, ont vu leurs appels passés au crible dans le cadre d'enquêtes du SPVM ou de la SQ.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer