Les conditions de Gab Roy allégées

L'ex-blogueur Gab Roy.... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'ex-blogueur Gab Roy.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ex-blogueur Gab Roy peut maintenant aller dans les parcs et les écoles. Cette condition qui lui avait été imposée lors de sa remise en liberté, en mai dernier, a été enlevée ce matin en Cour du Québec.

M. Roy, un père de famille, fait face à des accusations de leurre d'une adolescente, incitation et contact sexuel avec une mineure de moins de 16 ans. Les faits reprochés se seraient produits entre 2008 et 2011, à Mascouche et Terrebonne. Il doit aussi répondre d'accusations de harcèlement criminel et intimidation envers la chroniqueuse du Journal de Montréal, Sophie Durocher.

La Couronne était d'accord avec le changement de conditions de M. Roy.

«Il lui était interdit de se trouver dans les parcs, les jardins d'enfants, les écoles primaires. On a décidé de rayer cette condition-là, car ce n'était pas vraiment visé par l'infraction. On ne lui reproche pas de s'en être pris à de jeunes enfants», a fait valoir Me Roxane Laporte.

«Il y a beaucoup de parcs, beaucoup d'écoles, on ne voulait pas qu'il se retrouve en bris de condition. Les conditions qu'on impose c'est pour sécuriser la population, et non pas pour empêcher quelqu'un de jouir d'une certaine liberté», a expliqué la procureure.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer