Ugo Fredette devrait obtenir son congé de l'hôpital

Ugo Fredette pourrait faire face à de nouvelles accusations... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Ugo Fredette pourrait faire face à de nouvelles accusations dans le dossier entourant la disparition et le meurtre d'Yvon Lacasse.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Après avoir tenté de s'enlever la vie, Ugo Fredette, l'homme parti en cavale avec un enfant de six ans la semaine dernière et accusé du meurtre de la mère de cet enfant, est sur le point d'obtenir son congé de l'hôpital, a indiqué jeudi son avocat.

«C'est lui qui m'a appelé, alors c'est pour cela que je peux vous dire qu'il est capable de s'exprimer», a expliqué Me Pierre Gauthier, au cours d'un entretien téléphonique.

L'homme de 41 ans n'a toutefois pas obtenu le feu vert des médecins pour être rapatrié jeudi, selon la Sûreté du Québec, qui devra ensuite l'interroger par rapport à la mort d'Yvon Laccasse, cet homme de 71 ans disparu depuis la semaine dernière et dont les autorités soupçonnaient d'avoir trouvé le corps mercredi.

Une autopsie a finalement confirmé l'identité de la dépouille découverte à Arundel, dans les Laurentides, après plusieurs jours de recherches. Dans sa cavale, le suspect se serait emparé du véhicule de M. Lacasse à une halte routière de Lachute. Il avait été arrêté avec son fils à bord de ce même véhicule, le lendemain, en Ontario.

«On devrait le transporter à Parthenais (le quartier général de la Sûreté du Québec) et après (mon client) pourrait avoir à répondre à de nouvelles accusations», a précisé l'avocat.

Étant donné que Me Gauthier n'avait pas parlé aux médecins de son client, il n'était pas en mesure de fournir tous les détails entourant l'état de santé de l'accusé.

Le quadragénaire n'avait pu comparaître cette semaine, au palais de justice de Saint-Jérôme, en raison de son état de santé. Un juge de la Cour supérieure avait alors ordonné mercredi une évaluation médicale afin d'établir son aptitude à comparaître.

Pour l'instant, cet individu fait face à une accusation de meurtre au deuxième degré.

Après la découverte du corps de la mère dans sa résidence de Saint-Eustache, au nord de Montréal, une alerte Amber avait été lancée jeudi dernier pour retrouver l'enfant.

L'accusé a finalement été arrêté vendredi après-midi près d'un village de l'est ontarien après une chasse à l'homme qui avait duré près de 24 heures et qui a couvert un énorme territoire: Saint-Eustache et Lachute dans les Laurentides, Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, Maniwaki en Outaouais et finalement en Ontario, où il a été arrêté dans la région de Renfrew.

La SQ recherche toujours un autre témoin dans cette affaire. Elle a publié un portrait-robot d'un homme dans la quarantaine qui aurait été aperçu à Rouyn-Noranda en compagnie du père et de l'enfant. L'homme recherché a les yeux bleus et les cheveux bruns et porte une barbe foncée fournie. Il mesure 1,67 mètre (5'6») et pèse environ 100 kilos (220 livres).




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer