Délit de fuite mortel à Pointe-Calumet: l'accusé a des antécédents criminels

Mathieu Grenon, 23 ans, n'a pas pu comparaître... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Mathieu Grenon, 23 ans, n'a pas pu comparaître en personne au palais de justice de Saint-Jérôme cet après-midi parce qu'il est toujours hospitalisé. Il était représenté par son avocat à la cour.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un résident de la région de Québec déjà condamné à la prison pour conduite dangereuse fait face à une nouvelle série d'accusations criminelles pour avoir tué un homme avec sa voiture alors qu'il fuyait la police à sa sortie du Beach Club de Pointe-Calumet hier.

Mathieu Grenon, 23 ans, n'a pas pu comparaître en personne au palais de justice de Saint-Jérôme cet après-midi parce qu'il est toujours hospitalisé. Il était représenté par son avocat à la cour.

La poursuite a déposé des accusations de négligence criminelle causant la mort, conduite dangereuse causant la mort, conduite dangereuse causant des lésions à ses passagers, délit de fuite mortel, et refus de s'arrêter à la demande d'un policier.

S'il est trouvé coupable, il risque la prison à vie.

Nombreux antécédents

Un bref survol des archives judiciaires dans la région de Québec démontre que l'accusé possède de nombreux antécédents criminels pour des affaires de voies de fait, fraude d'identité et infractions liées aux stupéfiants, qui lui ont valu quelques séjours derrière les barreaux ces dernières années. 

En 2014, il avait aussi été trouvé coupable de conduite dangereuse, ce qui lui avait valu 9 mois de prison.

La même année, il avait écopé d'une amende de 1400 $ pour avoir roulé à 190 km/h dans une zone de 100 km/h. L'année dernière, il a été intercepté par la police de Québec pour avoir conduit un véhicule alors qu'il était sous sanction, à 1h du matin. Les agents lui ont imposé une amende de 2277 $.

La dernière adresse connue de Mathieu Grenon était la maison de ses parents à Québec, selon l'acte d'accusation déposé à la cour aujourd'hui. Sur Facebook, sa mère indique qu'il est étudiant en mécanique de véhicules lourds.

Sexagénaire tué sur le coup

Selon les premiers éléments d'enquêtes dévoilés par le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), un policier de la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes aurait voulu intercepter le Honda Civic conduit par Grenon, à sa sortie du Beach Club de Pointe Calumet, parce qu'il effectuait des « manoeuvres particulières ».

«Le véhicule avec trois personnes à bord aurait immédiatement quitté les lieux à une très grande vitesse. Le policier aurait perdu rapidement le contact visuel avec le véhicule, [et] deux autres policiers auraient reçu des informations de citoyens sur la direction prise par le véhicule circulant à haute vitesse», a rapporté le BEI.

Alors qu'il circulait à haute vitesse dans un quartier résidentiel, le véhicule aurait percuté de plein fouet Jean Brien, un piéton de 66 ans, et l'aurait tué sur le coup, avant d'aller s'écraser contre un arbre.

Mathieu Grenon aurait tenté de prendre la fuite à pied, selon plusieurs témoins de l'évènement, mais les policiers lui ont vite mis la main au collet.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer