Procès de Roody Louis: un crime «loin des cercles littéraires»

Alors que s'ouvrait le procès de Roody Louis, mercredi, à Montréal, la Couronne... (Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse)

Agrandir

Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que s'ouvrait le procès de Roody Louis, mercredi, à Montréal, la Couronne a annoncé qu'elle entendait démontrer que c'est bien l'accusé qui a poignardé à mort Jamie Bustillo, dans la nuit du 9 février 2014, au centre-ville, qu'il s'agit d'un meurtre prémédité, et que l'homme serait mort pour une dette de 40 $.

«On est loin du cercle littéraire et du salon de thé. C'est un meurtre qui a eu lieu dans la rue, en pleine nuit. Ils trafiquaient et consommaient de la drogue. Malgré ce milieu dur, la victime demeurait un être humain», a fait valoir Me Marie-Josée Thériault, lors de son exposé de la cause devant le jury. Elle a aussi signalé que l'événement du 9 février faisait suite à une altercation que M. Louis et M. Bustillo avaient eue, près d'un Tim Hortons, dans les jours précédents, pour le fameux 40$.

L'attaque serait survenue alors que M. Bustillo, 48 ans, marchait sur la rue avec sa conjointe, Kelly-Anne Wilson. M. Louis serait «arrivé de nulle part», aurait contourné Mme Wilson, avant de poignarder M. Bustillo à la poitrine. Ce dernier est tombé à la renverse. L'assaillant aurait regardé Mme Wilson, avant de s'enfuir en courant.

Le témoignage de feu Jessica Kyle sera également mis en preuve. Au moment des faits, en 2014, Mme Kyle avait 25 ans et était la conjointe de l'accusé. Ce dernier lui aurait confessé son crime dans les minutes suivant l'attaque, selon la preuve à venir. Mme Kyle et M. Louis auraient fui ensemble. Mme Kyle est décédée depuis, mais on ignore pour le moment dans quelles circonstances.

La Couronne a ensuite appelé son premier témoin, un policier. Le procès se tient devant un jury de cinq hommes et sept femmes, et est présidé par le juge Stephen Hamilton. Me Alexandra Longueville et Me Myriam Larose défendent l'accusé.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer