SharQc: 4 autres Hells Angels demandent une réduction de leur sentence

Ces quatre Hells Angels sont Roberto Campagna, 53... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Ces quatre Hells Angels sont Roberto Campagna, 53 ans, et Marc Readman, 59 ans, de la section South, Richard Rousseau, 66 ans, de la section de Sherbrooke et René Pearson, 63 ans, du chapitre de Québec.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Enhardis par la victoire de 35 de leurs «frères» qui ont obtenu une réduction de sentence de la Cour d'appel le 31 août dernier, quatre autres motards condamnés dans la foulée de l'opération SharQc s'adressent à leur tour au plus haut tribunal du Québec pour obtenir le même privilège, a appris La Presse.

Ces quatre Hells Angels sont Roberto Campagna, 53 ans, et Marc Readman, 59 ans, de la section South, Richard Rousseau, 66 ans, de la section de Sherbrooke et René Pearson, 63 ans, du chapitre de Québec.

Ils avaient tous plaidé coupable au chef de complot pour meurtre. Les trois premiers avaient été condamnés à 15 ans de pénitencier, moins la détention préventive. Pearson avait été condamné à quatre ans. Ils demandent tous une réduction de sentence de six ans.

Cela signifie que si la Cour d'appel leur donne raison, Pearson aura automatiquement terminé sa sentence alors que les trois autres quitteront également le pénitencier, car ils seront libérés d'office pour avoir purgé les deux tiers de leur peine. Ils devront toutefois respecter des conditions, contrairement à Pearson.

En septembre 2015, ce dernier avait tenté d'obtenir sa libération conditionnelle, mais cela lui avait été refusé. Devant les commissaires, il avait notamment qualifié la guerre des motards qui a fait 160 morts et 160 blessés durant les années 90 de «chicane» et les Hells Angels, de «club social».

Rappelons qu'à la suite de la fin en queue de poisson du procès de cinq membres des Hells Angels de Sherbrooke en octobre 2015 pour «un grave abus de procédures», avait qualifié le juge James L. Brunton de la Cour Supérieure, 35 Hells Angels avaient présenté une requête en Cour d'appel pour demander la permission de retirer leur plaidoyer, avant de se raviser et de demander une réduction de peine.

La Cour d'appel a acquiescé à leur demande et réduit leur sentence de six, sept ou huit ans, ce qui a mené à la libération immédiate de 16 d'entre eux.

Selon des chiffres de la Sûreté du Québec qui datent toutefois de quelques semaines, il y aurait actuellement 74 membres des Hells Angels en liberté en Québec.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le (514) 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer