Procès Bain: c'était une drôle de soirée, raconte un technicien de scène

Les témoins Dave Courage, Jonathan Dubé, Audrey Dulong... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Les témoins Dave Courage, Jonathan Dubé, Audrey Dulong et Gael Ghiringhelli.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

François Blouin se rappelle avoir vu le visage du tireur avant de voir le flash du coup de feu. «Il est arrivé out of the blue. Il avait une expression de dégoût. Il avait l'air furieux», a raconté François Blouin, mardi, alors qu'il témoignait, mardi, au procès de Richard Henry Bain.

M. Blouin est le sixième technicien de scène à s'avancer à la barre, pour raconter les événements qui se sont produits à la sortie arrière du Metropolis, un peu avant minuit, le 4 septembre 2012. Leur collègue Denis Blanchette a été tué, et un autre, Dave Courage, a été gravement blessé.

M. Blouin dit avoir entendu le cri de douleur provenant de M. Courage. En proie à la peur, M. Blouin s'est précipité pour entrer dans le Metropolis. Il se souvient avoir vu ses collègues Gael et Audrey «remorquer» M. Courage vers le monte-charge. Il affirme que Gael a mis M. Courage sur son épaule et l'a transporté comme «un soldat.»

À l'intérieur, M. Blouin dit être arrivé face à face avec Pauline Marois, qui demandait : qu'est-ce qui arrive? Il y avait le feu à l'extérieur de la porte arrière du Metropolis, et celui-ci empêchait de voir par la fenêtre.

«C'était une drôle de soirée», a commenté le témoin.

Le procès se poursuit. M. Bain, 65 ans, est accusé de meurtre prémédité, plusieurs tentatives de meurtre, et incendie criminel.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer