La Cour suprême n'entendra pas l'appel d'Asad Ansari

De gauche à droite: Zakaria Amara, Asad Ansari,... (Photo d'un dessin de cour, archives PC)

Agrandir

De gauche à droite: Zakaria Amara, Asad Ansari, Yasim Abdi Mohamed et Mohamed Dirie présumés membres de la cellule terroriste baptisée les 18 de Toronto.

Photo d'un dessin de cour, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Cour suprême du Canada n'entendra pas l'appel de l'un des membres du groupe terroriste surnommé les « 18 de Toronto ».

Asad Ansari cherchait à en appeler de sa condamnation datant de 2010. Il avait été trouvé coupable d'avoir participé ou d'avoir contribué aux activités d'un groupe terroriste.

Il avait reçu une peine de six ans et cinq mois de prison, mais avait aussitôt été libéré, parce qu'il avait déjà complété sa peine en détention préventive.

Le groupe a été accusé d'avoir comploté pour commettre des actes terroristes, incluant un stratagème pour prendre d'assaut le Parlement et décapiter le premier ministre Stephen Harper.

M. Ansari avait aussi participé à un camp organisé par les meneurs du groupe.

Comme cela est toujours le cas, la Cour suprême n'a pas donné de raisons pour son refus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer