Un policier reconnu non coupable de meurtre, mais coupable de tentative de meurtre

James Forcillo... (Photo Nathan Denette, PC)

Agrandir

James Forcillo

Photo Nathan Denette, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Diana Mehta
La Presse Canadienne
TORONTO

Le policier James Forcillo a été reconnu coupable de tentative de meurtre pour avoir abattu un jeune homme de 18 ans, Sammy Yatim, dans un wagon de tramway vide à Toronto, ce qui avait suscité l'outrage de la population et des manifestations dans les rues de la métropole.

Après six jours de délibérations, le jury de 11 personnes a acquitté le policer de l'accusation plus grave de meurtre non prémédité pour la mort du jeune en juillet 2013.

James Forcillo, 32 ans, avait plaidé non coupable aux deux chefs d'accusation portés contre lui. Les événements avaient été filmés par des téléphones cellulaires et les images étaient devenues virales sur internet.

L'accusation de meurtre non prémédité concerne les trois premiers coups qu'il a tirés alors que l'accusation de tentative de meurtre est liée à la deuxième salve de coups de feu.

«Cela a été un processus long et ardu pour nous tous», a déclaré le juge de la Cour supérieure Edward Then, qui a présidé au procès de trois mois.

L'avocat de James Forcillo, Peter Brauti, a indiqué que la défense tenterait d'obtenir un arrêt des procédures - ce qui arrive après une déclaration de culpabilité mais avant que la condamnation ne soit enregistrée.

«Nous disons que l'abus de procédures est que l'agent Forcillo a substantiellement suivi la formation de policier qu'il a reçue et si l'État lui a donné cette formation, il ne devrait pas avoir droit à une condamnation à ce sujet», a déclaré Me Brauti à l'extérieur du palais de justice. «Il s'agit de la phase 1 d'un long processus pour nous».

Les procureurs de la Couronne avaient plaidé que les actions du policier n'étaient pas nécessaires ni raisonnables, alors que les avocats de la défense avaient fait valoir qu'elles étaient justifiées et constituaient de l'autodéfense.

Il a été dit lors du procès que Sammy Yatim avait consommé de l'ecstasy avant de monter à bord du tramway, où il a sorti un petit couteau, provoquant la panique chez les passagers qui ont quitté le wagon à toute vitesse. Personne n'a été blessé.

James Forcillo a témoigné que le jeune homme n'avait pas du tout peur et a refusé d'obtempérer à ses demandes de laisser tomber le couteau par terre.

Le policier a dit à la Cour qu'il croyait que le jeune était sur le point de quitter le wagon pour l'attaquer et que c'est la raison pour laquelle il a déchargé son arme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer