Une ex-conseillère en sécurité financière plaide coupable de fraude

L'ex-conseillère en sécurité financière Carole Morinville, qui était accusée... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'ex-conseillère en sécurité financière Carole Morinville, qui était accusée d'avoir fraudé une soixantaine d'investisseurs, a plaidé coupable, jeudi au palais de justice de Montréal, à une accusation de fraude et une autre de fabrication de faux.

La dame de 55 ans était soupçonnée d'avoir orchestré une fraude dépassant les 3 millions $.

L'affaire avait fait grand bruit alors que la comédienne Karine Vanasse était au nombre des victimes alléguées.

Le plaidoyer a été obtenu en échange de l'abandon de plusieurs chefs d'accusation; Carole Morinville était confrontée à une dizaine d'accusations depuis 2011.

Les représentations sur la peine ont été fixées au 11 février prochain.

Les démêlés judiciaires de Mme Morinville durent depuis fort longtemps. En juin 2013, le tribunal l'avait obligée à verser plus de 1,6 million $ à l'Autorité des marchés financiers, qui avait remboursé 32 de ses victimes.

L'AMF s'était alors tournée vers les tribunaux pour récupérer les sommes versées.

Carole Morinville avait été radiée temporairement par la Chambre de la sécurité financière en 2010, radiation qui était devenue permanente en 2012 après que la Chambre l'eut trouvée coupable d'une série d'infractions en octobre 2011, notamment de s'être appropriée de sommes confiées par des clients, d'avoir offert un placement que sa certification ne l'autorisait pas à offrir, de s'être placée en conflit d'intérêts en sollicitant un investissement dans une compagnie dont elle était propriétaire et d'avoir entravé le travail d'un enquêteur de la Chambre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • 42 mois de prison pour Carole Morinville

    Procès

    42 mois de prison pour Carole Morinville

    Reconnue coupable d'avoir fraudé des amis et des connaissances qui lui avaient confié leurs épargnes, Carole Morinville devra passer trois ans et six... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer