Importation de cocaïne: plus de cinq ans de prison pour un chimiste amateur

En 2011, Sébastien Flocari a comploté avec plusieurs... (PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC)

Agrandir

En 2011, Sébastien Flocari a comploté avec plusieurs coaccusés pour importer de Colombie 10 kilos de cocaïne amalgamée avec de la poudre d'asphalte dans 36 sacs de 20 kilos chacun.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Un chimiste amateur qui avait mis au point un ingénieux système d'importation de cocaïne dissimulée dans de la poudre d'asphalte et l'un de ses complices ont été condamnés à plus de cinq ans de pénitencier ces dernières semaines.

Sébastien Flocari, véritable chimiste amateur, avait mis au... (Photo fournie par l'ASFC) - image 1.0

Agrandir

Sébastien Flocari, véritable chimiste amateur, avait mis au point un procédé quasi indétectable pour faire entrer la drogue dans des sacs de poudre d'asphalte et la récupérer par la suite.

Photo fournie par l'ASFC

Sébastien Flocari, 48 ans, et Stéphan Parent, 47 ans, ont été arrêtés en février 2015 par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans le cadre d'une enquête baptisée « Clemenza » visant plusieurs cellules de trafic de stupéfiants liées à la mafia montréalaise.

Les actes reprochés à Flocari et Parent remontent à l'année 2011. Flocari a comploté avec plusieurs coaccusés pour importer de la Colombie 10 kilos de cocaïne amalgamée avec de la poudre d'asphalte dans 36 sacs de 20 kilos chacun.

Flocari, véritable chimiste amateur, avait mis au point un procédé quasi indétectable pour faire entrer la drogue et la récupérer par la suite. Vraisemblablement grâce aux enquêteurs de la GRC qui écoutaient les appels téléphoniques des suspects, la cocaïne, évaluée à 1,2 million, a été saisie à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau par les douaniers de l'Agence des services frontaliers du Canada le 23 septembre 2011.

Fait à noter, dans les appels écoutés, des chiffres contradictoires circulaient sur la quantité de cocaïne ; parfois, un suspect parlait de cinq kilos, d'autres fois, trois, alors que la quantité attendue était bel et bien de 10 kilos.

Suggestions communes

Le 4 juin, Flocari a plaidé coupable à deux chefs de complot d'importation et de possession de cocaïne dans un but de trafic. La juge Louise Villemure de la Cour du Québec a tenu compte d'une peine de 28 mois purgée dans un autre dossier et a condamné Flocari à une peine de cinq ans et huit mois à compter de ce jour.

Parent, quant à lui, est une connaissance de Flocari, et ce dernier lui avait demandé de trouver un véhicule de style pick up et de se tenir prêt à récupérer les sacs de poudre d'asphalte une fois qu'ils auraient été dédouanés, ce qui n'a jamais été fait.

Il a plaidé coupable le 17 juin à une accusation de complot pour trafic de cocaïne.

La juge Sylvie Durand de la Cour du Québec a entériné une suggestion commune de la poursuite et de la défense, assurées respectivement par Me Nancy Perrault et Me Vincent Massignani, et a condamné Parent à cinq ans et demi de pénitencier. La juge a tenu compte des lourds antécédents criminels de Parent, qui était déjà sous le coup d'une autre peine de cinq ans et demi au moment de son arrestation en février 2015.

Pour en revenir à Flocari, selon nos sources, il aurait déjà fait affaire avec un certain Yanick Loyer, présumé chef d'un réseau de producteurs de marijuana recherché par la Sûreté du Québec et assassiné en Équateur en 2012.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer