Deux chefs d'accusation en moins contre Jian Ghomeshi

Jian Ghomeshi... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Jian Ghomeshi

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Toronto

Deux accusations d'agression sexuelle ont été retirées contre l'ancien animateur déchu de la CBC, Jian Ghomeshi, qui s'est fait sommer de faire face aux cinq accusations restantes d'agression sexuelle et une de tentative d'étranglement lors de deux procès séparés.

M. Ghomeshi, l'ancien animateur de l'émission d'affaires culturelles de la CBC «Q», a été accusé au départ de sept chefs d'agression sexuelle et un de tentative d'étranglement.

Lors d'une comparution à la Cour mardi à Toronto, l'avocat de la Couronne, Mike Callaghan, a dit que les accusations étaient retirées parce qu'il n'y avait pas de possibilité raisonnable de condamnation.

À l'extérieur du tribunal, M. Callaghan a dit que les deux accusations impliquaient deux femmes différentes qui ne feront plus partie des procédures.

Il a dit avoir parlé avec les deux femmes, dont l'identité est protégée par une ordonnance de non-publication.

La CBC a congédié M. Ghomeshi, 47 ans, en octobre après que des gestionnaires eurent vu ce qu'ils ont décrit comme des preuves qu'il avait blessé physiquement une femme.

«Nous souhaitons qu'il soit extrêmement clair que cette décision n'est pas un reflet de la véracité ou de la crédibilité des témoins, mais plutôt une détermination que ces allégations spécifiques n'allaient pas répondre aux exigences légales du fardeau de la preuve», a déclaré M. Callaghan à la juge Rebecca Rutherford.

L'ex-animateur a admis avoir des relations sexuelles brutales, mais il soutient qu'elles étaient toujours consensuelles.

Son avocate, Marie Henein, a dit qu'il plaiderait non coupable à toutes les accusations.

Les agressions sexuelles alléguées pour lesquelles il a été accusé à l'origine se seraient déroulées entre 2002 et 2008.

M. Callaghan a aussi demandé à la Cour de traiter l'une des accusations d'agression sexuelle comme une affaire séparée, qui sera en procès du 6 au 10 juin 2016.

Les autres accusations feront l'objet d'un procès qui se tiendra du 1er au 19 février 2016.

Mme Henein a accepté les dates, disant à la juge que la défense avait «manifestement hâte que cela soit entendu dans une salle de cour avec un juge».

Les conditions de M. Ghomeshi incluent une caution de 100 000$ et l'obligation de rester en Ontario et de demeurer chez sa mère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer