Un entrepreneur accusé de l'homicide involontaire d'un employé

Au terme de son enquête préliminaire qui s'est tenue récemment à Montréal,... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au terme de son enquête préliminaire qui s'est tenue récemment à Montréal, l'entrepreneur en excavation Sylvain Fournier a été cité à procès sous des accusations d'homicide involontaire et de négligence criminelle ayant causé la mort d'un de ses employés.

Gilles Lévesque est mort enseveli dans une tranchée, le 3 avril 2012, dans le cadre d'un contrat visant à changer le drain d'égout d'une maison sur la 54e Avenue, à Lachine. La paroi, qui n'avait pas été étançonnée, s'est effondrée sur l'homme. Sylvain Fournier, qui a tenté de porter secours à son employé, a lui aussi été enseveli en partie. Il avait cependant le haut du corps libre, ce qui lui a permis de se servir de son téléphone portable.

M. Fournier était initialement accusé de négligence criminelle ayant causé la mort. Le procureur de la Couronne Alexandre Gautier a plaidé qu'il devait être cité également sous un chef d'homicide involontaire par un acte illégal, vu les circonstances. Me Yacine Agnaou, qui défend l'entrepreneur, n'était pas d'accord pour ajouter cette accusation. La juge Louise Villemure a toutefois conclu que l'accusation d'homicide involontaire paraissait fondée à ce stade des procédures et a cité M. Fournier sur ce chef d'accusation aussi.

Me Agnaou entend s'adresser à la Cour supérieure pour contester la décision. -

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer