Fusillade dans un centre d'achat torontois: la compagne du tireur témoigne

Après avoir tué deux personnes par balle au Centre Eaton de Toronto,... (Photo Victor Biro, Archives PC)

Agrandir

Photo Victor Biro, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Diana Mehta
La Presse Canadienne
TORONTO

Après avoir tué deux personnes par balle au Centre Eaton de Toronto, Christopher Husbands aurait dit à sa compagne qu'il s'était mis dans le pétrin et qu'il devrait s'en aller pour une longue période.

Sa copine LaChelle John a indiqué au procès du tireur qu'il lui avait confié cela avant de se rendre aux policiers, deux jours après la fusillade mortelle dans le centre commercial, en juin 2012.

Christopher Husbands, âgé de 25 ans, a plaidé non coupable à des accusations de meurtre prémédité, indiquant qu'il s'était présenté là-bas sans avoir l'intention de commettre un meurtre.

Selon son avocat, l'accusé aurait ouvert le feu après une rencontre fortuite avec cinq hommes.

Selon Mme John, Husbands semblait normal quelques heures avant l'incident. Elle commandait des sushis dans un restaurant du centre commercial pendant qu'il l'attendait à l'écart.

Elle l'a aperçu qui discutait avec un groupe de personnes, après l'avoir entendu crier le mot «Quoi». Elle a détourné le regard et elle a entendu de l'agitation derrière elle quelques secondes plus tard.

Ensuite, elle a affirmé avoir vu des gens qui couraient partout, mais elle ne trouvait plus son compagnon. Elle a alors repris sa carte de débit et les sacs que son amoureux avait laissés tout près et elle a quitté le Centre Eaton.

Ils n'auraient pas discuté des événements au centre commercial lorsqu'ils se sont retrouvés à son domicile plus tard dans la journée.

Le jour suivant, Mme John a reçu un appel de Husbands, qui provenait d'un numéro inconnu. Il lui a confié s'être causé des ennuis, ajoutant qu'il avait contacté un avocat, et qu'elle devrait faire de même.

Le lendemain matin, Husbands lui indiquait qu'il était avec son avocat et qu'il allait se rendre. Elle était d'ailleurs allée le voir dans la voiture de son avocat derrière un poste de police.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer