Trois ans de prison pour Laurent Raymond

Laurent Raymond avait plaidé coupable à des accusations de... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Laurent Raymond avait plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse ayant causé des lésions sévères à trois adolescentes.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Caroline d'Astous
La Presse

Le juge Jean-Pierre Boyer a prononcé une peine de trois ans de prison pour Laurent Raymond, 21 ans, vendredi au palais de justice de Montréal. Ce dernier avait plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse ayant causé des lésions sévères à trois adolescentes.

Pour la première fois, avant de prendre le chemin du pénitencier, l'accusé s'est adressé aux victimes ainsi qu'aux familles touchées. «Je veux crier pardon. [...] Si je pouvais revenir en arrière, je le ferais. J'ai extrêmement honte de moi», a lancé l'accusé, avant de fondre en larmes. 

Laurent Raymond s'est également expliqué sur les raisons de son silence avant le prononcé de la sentence. «On m'avait dit de me taire, mon avocat m'avait demandé de ne pas parler. J'ai été plus qu'irresponsable, et je vous ai causé à vous, trois jeunes filles admirables, des séquelles tout à fait inacceptables», a dit Laurent Raymond

À la sortie de la salle d'audience, la mère de l'accusé s'est exprimée brièvement aux médias. Elle a à son tour demandé pardon à l'ensemble des victimes. 

«Nous sommes profondément désolés. Personne ne devrait avoir à vivre ça. Ce qu'on souhaiterait maintenant, compte tenu de la peine reçue ce matin, et des démarches que Laurent va faire, on aimerait que tout le monde passe maintenant à l'étape de la reconstruction et qu'ils aillent de l'avant avec leur vie», a demandé la mère, émue. 

Claudia Di lorio, une des trois victimes, s'est dite pour sa part soulagée par le prononcé de la peine. «Je suis satisfaite de la sentence. Je pense qu'il va servir d'exemple aux autres, a-t-elle dit. Je l'ai vu avoir des remords, se sentir coupable, j'ai vu quelqu'un qui voulait changer, il nous a dit ça. Et ça fait du bien à entendre», a-t-elle indiqué à la sortie de la salle.

La peine prononcée représente ce que la Couronne et la défense demandaient.

L'accident est survenu le 24 juillet 2010, à Mont-Royal. Laurent Raymond avait 18 ans au moment de l'accident. Il connaissait à peine les trois victimes, âgées de 16 ans (Justine Rozon, Évelyne Méthot et Claudia Di lorio). À la sortie d'un bar, l'accusé se serait engagé dans une course avec un autre conducteur avant de perdre le contrôle de son véhicule et de percuter un arbre.

Les pères des trois victimes ont lancé, par la suite, Cool Taxi. Une initiative dont le but est d'offrir, entre autres, une solution sécuritaire pour le retour à la maison après une soirée entre amis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer