Un bambin meurt, un enfant lutte pour sa vie

Un jeune garçon lutte pour sa vie après... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Un jeune garçon lutte pour sa vie après avoir été retrouvé inanimé dans une piscine.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une fête d'enfants a pris une tournure cauchemardesque, samedi avant-midi, à Sherbrooke, quand un garçon de huit ans a été retrouvé inanimé dans une piscine familiale. Quelques heures plus tard, à Upton, un bambin de trois ans est tombé dans une rivière. Son décès a été constaté en fin de soirée. Ce matin, l'enfant de Sherbrooke était toujours à l'hôpital, entre la vie et la mort.

La journée était magnifique. Soleil radieux, chaleur accablante : les conditions idéales pour jouer dans l'eau. À Sherbrooke, rue Beckett, une dizaine d'enfants s'amusaient dans la piscine familiale et fêtaient naïvement l'anniversaire de l'un des leurs. Tout a basculé quand ils ont réalisé que l'un d'eux était inerte dans la piscine.

« L'enfant était un des invités. Il savait nager. Est-ce qu'il a eu un malaise ? Est-ce qu'il avait des problèmes de santé ? Ce sont des éléments que l'on saura avec l'enquête qui vient de commencer », a expliqué Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS).

Des manoeuvres de réanimation ont été pratiquées jusqu'à ce que les services d'urgence arrivent et transportent le garçon de huit ans au centre hospitalier.

« À première vue, il ne semble pas avoir eu de négligence. Il y avait des adultes sur place et il semblait y avoir de la supervision », laisse entendre le porte-parole du SPS.

Les parents de tous les enfants présents à la fête ont été contactés par la police afin qu'ils viennent chercher leur enfant. Les familles devaient être rencontrées par les enquêteurs dans le cadre d'une enquête particulièrement délicate considérant l'âge et le nombre des principaux témoins.

Soirée tragique à Upton

En soirée, le malheur s'est acharné sur une autre famille, à 80 kilomètres de là. À Upton, dans le Centre-du-Québec, un bambin de trois ans a été retrouvé inerte dans la rivière Noire. Le petit avait pris la poudre d'escampette avec un acolyte de cinq ans, possiblement son frère, alors qu'ils se faisaient garder chez de la famille.

« Les policiers de la MRC d'Acton ont reçu un appel pour la disparition des deux enfants. Quand ils sont arrivés sur place, l'enfant de cinq ans avait été localisé par le gardien de sécurité du camping voisin de la résidence », a expliqué Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec qui a été chargée de l'enquête.

« Le garçon a expliqué aux policiers que l'enfant de trois ans était tombé à l'eau. Il les a conduits à la rivière et le bambin était dans l'eau, inanimé », a raconté le porte-parole de la SQ.

Des manoeuvres de réanimations ont été pratiquées sur le bambin et il a été conduit dans un état critique à l'hôpital, où son décès a été constaté plus tard en soirée. 

Trois noyades en moins de 24 heures

Ces événements tragiques sont survenus moins de 24 heures après un drame semblable qui s'est produit en Outaouais, vendredi soir. Un garçon de 11 ans est mort noyé dans la piscine d'une résidence de Chelsea. Il était en visite et se baignait avec un groupe d'amis. Selon les premiers éléments d'enquête, la noyade est accidentelle.

- Avec Isabelle Hachey, La Presse




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer