Une brouette pour voler la pièce d'or de 100 kg

Une pièce identique à celle-ci, exposée à Vancouver... (Chris Helgren, archives REUTERS)

Agrandir

Une pièce identique à celle-ci, exposée à Vancouver en 2010, a été volée dans un musée de Berlin.

Chris Helgren, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les voleurs qui se sont introduits dans un musée de Berlin ont utilisé une brouette pour repartir avec une imposante pièce d'or de 100 kg frappée par la Monnaie royale canadienne et qui vaut des millions de dollars, a révélé mardi la police de la capitale allemande.

Les policiers ont expliqué qu'au moins deux malfaiteurs sont entrés dans le musée de Bode, tôt lundi matin. Ils auraient utilisé une échelle pour atteindre une fenêtre depuis une voie ferrée surélevée qui longe l'édifice.

Les voleurs se sont ensuite emparés du «Big Maple Leaf Coin», qui était prêté au musée pour sa collection de monnaie depuis 2010, et l'ont placé dans la brouette. Ils sont ensuite ressortis du musée, ont suivi la voie ferrée pour traverser la rivière Spree, puis sont descendus dans un parc à l'aide d'une corde avant de s'enfuir en voiture.

La pièce, d'une épaisseur de trois centimètres et d'un diamètre de 53 centimètres, a une valeur nominale d'un million de dollars, mais son poids lui confère une valeur de 4,5 millions $ US (plus de 6 millions $ CAN) sur le marché.

Les policiers disent qu'elle a probablement été endommagée pendant le cambriolage.

Le porte-parole de la Monnaie royale canadienne, Alex Reeves, a précisé que la pièce n'appartenait pas à la société d'État et que son propriétaire était inconnu.

La Monnaie royale est toujours en possession du «Big Maple Leaf Coin» original, qui a été fabriqué il y a 10 ans lorsqu'elle a lancé sa nouvelle gamme de pièces en or.

Selon M. Reeves, lorsque la pièce originale a été dévoilée, plusieurs personnes ont exprimé le souhait d'en acheter une.

«C'est alors devenu un produit qui était fabriqué sur demande, et les clients qui versaient un acompte non remboursable s'en faisaient fabriquer une», a-t-il expliqué.

Au total, cinq pièces ont été produites et vendues de cette façon, a-t-il ajouté. Celle qui a été volée en Allemagne en fait partie.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer