Un Canadien emprisonné en Corée du Nord parle à un diplomate et à des proches

Le pasteur canadien, Hyeon Soo Lim, au centre,... (Jon Chol Jin, archives AP)

Agrandir

Le pasteur canadien, Hyeon Soo Lim, au centre, escorté par des gardes en décembre 2015.

Jon Chol Jin, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Un pasteur canadien condamné en 2015 à la prison à vie en Corée du Nord a reçu la permission de rencontrer à Pyongyang l'ambassadeur de la Suède et de s'entretenir au téléphone avec des membres de sa famille.

L'ambassadeur Torkel Stiernlof a confirmé qu'il avait eu une rencontre d'une quarantaine de minutes avec Hyeon Soo Lim la semaine dernière. Ils ont discuté de quelques sujets, dont l'état de santé de M. Lim, mais le diplomate suédois a refusé d'en dire davantage.

Dans un courriel transmis à l'agence Associated Press mercredi, M. Stiernlof a signalé que les deux hommes n'avaient pas été pressés par le temps lors de leur rencontre. Deux officiers nord-coréens vêtus en civil et un photographe du gouvernement y ont assisté dans une salle de conférence d'un hôtel de la capitale.

« Il a été escorté à l'intérieur et à l'extérieur de la pièce sans menottes par un garde en uniforme », a précisé l'ambassadeur.

On ignore exactement pourquoi la rencontre a été organisée particulièrement à ce moment.

La Corée du Nord explique que de telles rencontres sont accordées pour des raisons humanitaires, mais Pyongyang est souvent soupçonnée d'utiliser des détenus étrangers comme moyen d'extraire des concessions aux autres pays lors de visites de leurs hauts représentants.

M. Stiernlof a ajouté que le Canadien avait parlé avec des membres de sa famille au téléphone vendredi dernier, ce que la famille a confirmé sans offrir plus de détails.

« Nous aimerions exprimer notre profonde gratitude envers Torkel Stiernlof, l'ambassadeur de Suède, pour représenter le gouvernement canadien à Pyongyang et pour avoir contribué à cet appel significatif, a déclaré la famille dans une déclaration. Nous prenons cela comme un signe encourageant que les efforts diplomatiques portent fruit et nous espérons voir le révérend Lim rentrer à la maison aussitôt que possible ».

Hyeon Soo Lim, un pasteur sexagénaire de la région de Toronto, a été condamné à la prison à perpétuité en raison de ce que Pyongyang a qualifié d'activités subversives. On lui a reproché d'avoir voulu utiliser la religion pour détruire le système nord-coréen, ainsi que d'avoir aidé les États-Unis et la Corée du Sud à kidnapper des citoyens nord-coréens.

M. Lim est un pasteur presbytérien de l'Église Light Korean Presbyterian de Mississauga, en Ontario, qu'il a fondée il y a 30 ans, après avoir immigré de la Corée du Sud. Il a fait grandir la congrégation d'une douzaine de fidèles en 1986 à 3000 membres, selon un porte-parole familial.

Selon sa famille, le religieux a fait plus de 100 déplacements en Corée du Nord depuis 1997 et ses voyages étaient humanitaires et non politiques.

Au moins deux autres étrangers sont présentement détenus en Corée du Nord.

Les prisonniers étrangers sont habituellement gardés dans des centres de détentions spéciaux et séparés des prisons régulières du pays.

L'ambassade suédoise à Pyongyang prend en charge les affaires consulaires du Canada en Corée du Nord, puisque les deux pays n'ont pas de relations diplomatiques.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer