Important incendie sur l'avenue du Parc

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un immeuble plus que centenaire a été la proie des flammes, aujourd'hui au centre-ville de Montréal, au cours d'un incendie qui a monopolisé plus de 120 pompiers. Le bâtiment où le feu s'est déclaré était connu pour abriter des squatteurs.

Plus de 100 hommes, 16 autopompes et 12 camions à échelles ont été déployés. 

L'appel au 9-1-1 a été effectué à 9 h 13 ce matin. L'incendie s'est déclaré au 3464 avenue du Parc. Il s'est propagé au bâtiment voisin, le 3462, qui abrite un restaurant.

Selon le Registre foncier, l'immeuble a été vendu la semaine dernière à une compagnie à numéro, après plusieurs avertissements de la Ville de Montréal pour non-paiement de taxes municipales. La Presse n'a pas réussi à rejoindre les nouveaux propriétaires.

Vers 11 h 30, le SIM a annoncé que des squatteurs se trouvaient possiblement dans le bâtiment au moment où le feu s'est déclaré : des traces d'entrée par effraction ont été détectés par la police dans les jours précédents et l'endroit était connu pour abriter de tels visiteurs. On ne sait pas s'ils ont réussi à s'échapper du bâtiment. Trois familles ont aussi été évacuées du voisinage à cause de la fumée.

Le bâtiment où le feu s'est déclaré est considéré comme « dangereux » par les pompiers et il figurait au registre des édifices vacants de la Ville de Montréal. Selon un site qui recense les bâtiments anciens, il aurait été construit en 1875 et portait l'inscription R.S. Muir co. sur sa façade. 

Il s'agit du deuxième bâtiment historique à brûler en deux semaines. Est-ce «une épidémie ?» s'est interrogé Dinu Bumbaru de Héritage Montréal, vantant la «très belle devanture en terra-cotta importée qu'on devrait sauvegarder».

Une partie du mur nord du bâtiment s'est effondrée pendant que les pompiers luttaient contre le feu. Martin Farmer, chef aux opérations, a indiqué qu'une évaluation en continu de l'état du bâtiment était effectuée du haut d'une échelle : l'entrée dans le bâtiment est considérée trop dangereuse. 

Sur place, une fumée grise et dense envahit une partie du centre-ville, le vent la poussant vers le sud. Des dizaines de pompiers se tiennent prêts à intervenir au niveau du sol. 

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est responsable d'assurer la circulation dans le secteur. L'avenue du Parc est fermée entre Sherbrooke et Milton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer