Un avion avec un Canadien à bord s'écrase en République dominicaine

Benjamin Cole Brown, âgé de 36 ans, était gestionnaire... (Photo tirée du site www.benjamincole.ca)

Agrandir

Benjamin Cole Brown, âgé de 36 ans, était gestionnaire des programmes en République dominicaine et vivait à l'étranger depuis près d'une décennie.

Photo tirée du site www.benjamincole.ca

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un travailleur humanitaire canadien fait partie des trois personnes portées disparues après l'écrasement d'un petit avion au large de la côte nord de la République dominicaine.

L'organisation humanitaire Live Different, basée à Hamilton en Ontario, affirme que son employé de longue date, Benjamin Cole Brown, était à bord de l'avion en compagnie de deux Américains au moment de l'écrasement.

Les trois individus revenaient d'Haïti, où ils étaient allés porter des dons pour aider les résidants locaux à reconstruire après le récent passage de l'ouragan Matthew.

M. Brown, qui est âgé de 36 ans, était gestionnaire des programmes en République dominicaine et vivait à l'étranger depuis près d'une décennie.

La porte-parole de Live Different, Jennifer Digiandomenico, a précisé que du personnel de l'organisation se trouvait sur le site de l'écrasement et attendait d'avoir des nouvelles sur la recherche de survivants.

Elle a ajouté que les employés avaient toujours espoir que l'homme qu'ils appelaient tout simplement Cole était toujours vivant.

Mme Digiandomenico a indiqué que M. Brown était monté à bord du petit avion en compagnie de Chuck et Candy Ritzen, un couple américain impliqué dans l'aide humanitaire, lundi soir, pour rentrer en République dominicaine. L'avion, a-t-elle précisé, appartenait à M. Ritzen et était fréquemment utilisé pour les déplacements.

Un porte-parole d'Affaires mondiales Canada a confirmé avoir reçu une information voulant qu'un citoyen canadien ait été porté disparu au large de la République dominicaine. Les représentants consulaires du Canada à Puerto Plata sont en contact avec les autorités locales pour récolter davantage d'information. Une aide a également été offerte à la famille.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Haïti: après <em>Matthew</em>, le choléra

    Amérique latine

    Haïti: après Matthew, le choléra

    Que les ruines de leurs maisons soient inondées par la pluie n'est plus la principale préoccupation des sinistrés de Randelle : le choléra se répand... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer