Rouyn-Noranda: le BEI enquête sur la mort d'un homme

Le BEI a fait appel au Service de... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le BEI a fait appel au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Pour la troisième fois depuis dimanche soir dernier, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) doit ouvrir un dossier sur la mort d'une personne en présence d'agents de police.

Le plus récent événement est survenu en début de soirée, lundi, à Rouyn-Noranda.

Selon le BEI, un homme de 29 ans était en crise et se trouvait nu devant une résidence.

À leur arrivée, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) auraient tenté sans succès de le contrôler à l'aide de gaz de poivre. Ils auraient ensuite fait usage d'un bâton télescopique pour tenter de le maîtriser.

L'homme aurait eu une faiblesse pendant l'altercation; c'est là que la mort serait survenue.

Le BEI a fait appel au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête.

Entre-temps, les enquêtes du BEI se poursuivent à propos des décès survenus dimanche soir à L'Île-Perrot, en Montérégie, et à Chisasibi, un village cri de la région Nord-du-Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer