Tentative d'enlèvement d'une fillette: Georges Laraque témoigne

Les événements ont eu lieu au Parc Jeanne-Mance.... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Les événements ont eu lieu au Parc Jeanne-Mance.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un homme a tenté de kidnapper une fillette sous les yeux horrifiés de sa famille, samedi après-midi, au parc Jeanne-Mance de Montréal.

Georges Laraque... (Photo archives La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

Georges Laraque

Photo archives La Presse Canadienne

«Le héros, c'est le père parce que c'est lui qui a pogné l'agresseur, il l'a tabassé, mais il a été capable d'arrêter. Moi, si quelqu'un fait ça à ma fille, je m'en vais en prison parce que c'est sûr que je le tue.» L'ancien joueur du Canadien Georges Laraque, qui a assisté à la scène, ne mâche pas ses mots quand il raconte les événements.

Le parc était bondé. Des centaines de personnes profitaient d'une belle journée de printemps s'étant longuement fait attendre. Cet achalandage monstre n'a pourtant pas dissuadé un homme de 24 ans d'agripper une fillette de sept ans et de tenter de s'enfuir avec elle. 

« On jouait au baseball au Pouzza Fest et on a entendu crier à 20 mètres du terrain, alors on est tous partis à courir pour voir ce qu'il se passait », raconte Georges Laraque. 

La trentaine d'autres joueurs et lui ont appris que les deux hommes qui se battaient devant eux étaient un père et un homme qui venait d'essayer d'enlever sa fille. 

« La mère était hystérique et elle criait après, raconte-t-il. Le père voulait le tuer, mais il s'est contrôlé. C'est pour ça que c'est un héros. Il n'y a pas un gars qui aurait sauté sur le père pour lui dire "Eille ! lâche-le". On se disait tous qu'à sa place, on n'aurait jamais été capable d'arrêter.» 

En attendant l'arrivée de la police, les joueurs de baseball ont encerclé le suspect pour ne pas qu'il tente de s'enfuir. Selon M. Laraque, l'homme semblait «gelé ben raide» et regardait dans tous les sens pour trouver une issue. 

«Moi, j'étais juste devant lui et ça aurait fait mal s'il avait essayé de partir», raconte l'ancien dur à cuire des Canadiens de 1,91 m et de 110 kg. 

D'ailleurs, quand il a constaté l'ampleur que prenait la nouvelle au lendemain des événements, il a voulu préciser le rôle qu'il a réellement joué dans cette histoire rocambolesque.

« Je ne suis pas Batman, contrairement à ce que j'ai lu. Je n'ai rien fait. Je me suis juste assuré qu'il ne se sauve pas, avec 30 autres gars. N'importe quel citoyen aurait fait la même chose », précise-t-il.

Des centaines de témoins

Quand les policiers sont arrivés, ils ont menotté - sans trop de délicatesse, selon le témoin - l'homme de 24 ans. Une autre équipe a demandé à interroger des témoins, une tâche qui ne s'est pas avérée trop laborieuse, considérant les centaines de personnes qui se trouvaient dans le populaire parc par ce beau samedi après-midi. Quand au suspect, il a été mis en état d'arrestation.

«Le suspect a été rencontré par les enquêteurs et demeure détenu en attendant de comparaître en début de semaine, a raconté, dimanche, le porte-parole du SPVM Manuel Couture. Il pourrait faire face à une accusation d'enlèvement d'un enfant de moins de 14 ans.» 

Pour la suite des choses, ce sera au directeur des poursuites criminelles et pénales de décider si une demande d'évaluation psychiatrique doit être présentée à un juge.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer