Un proxénète violent de Montréal accusé de traite des personnes

Oka Kedonojo Guzoraky... (Photo fournie)

Agrandir

Oka Kedonojo Guzoraky

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un proxénète qui aurait forcé une adolescente de 17 ans à se prostituer pendant quatre ans dans un climat de violence, parfois sept jours sur sept, a comparu jeudi à la Cour du Québec. Il fait face à une dizaine de chefs d'accusation, dont traite des personnes, proxénétisme contre un mineur, voies de fait et menaces. Selon les enquêteurs, Oka Kedonojo Guzoraky a probablement fait d'autres victimes depuis 2010.

Le suspect de 35 ans a été arrêté dans l'arrondissement de La Salle jeudi par les enquêteurs des crimes majeurs du Service de la police de la Ville de Montréal (SPVM). Un mandat d'arrestation avait été délivré contre lui le 6 mai dernier.

Oka Kedonojo Guzoraky est accusé d'avoir exploité une jeune femme de 2010 à 2014. Après l'avoir recruté dans un commerce où elle travaillait, Guzoraky l'a incité à travailler dans des salons de massage et des hôtels de Montréal. Complètement isolée de ses proches et victime de violence, la jeune femme a été forcée de travailler de quatre à sept jours par semaine tant à Montréal que dans des bars de danseuses et des établissements hôteliers de Toronto. La jeune femme remettait tous ses gains tirés de la prostitution à son bourreau.

Surnommé «KC» ou «Kenny», Guzoraky menait ses activités criminelles à Montréal, en particulier dans le secteur de Notre-Dame-de-Grâce. Les policiers invitent toute personne qui aurait été victime du proxénète à communiquer avec le 9-1-1. 

Dans une tout autre affaire, il doit subir un procès en juin 2017 par procédure sommaire pour des accusations de menaces, de conduite dangereuse et de port d'arme dans un dessein dangereux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer