Un père accusé de tentative de meurtre sur son fils trisomique

Le jour de l'incendie, 26 minutes avant qu'un... (Photo tirée d'une vidéo publiée sur Facebook)

Agrandir

Le jour de l'incendie, 26 minutes avant qu'un appel ne soit passé au 911, M. Gagnon publiait une vidéo sur Facebook dans laquelle il apparaît désespéré.

Photo tirée d'une vidéo publiée sur Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un père de Sainte-Anne-des-Plaines aurait volontairement incendié sa maison, mercredi dernier, alors qu'il se trouvait à l'intérieur avec son fils de cinq ans. Après avoir lancé un cri du coeur sur les réseaux sociaux, Dave Gagnon aurait voulu mettre fin à ses jours et entraîner dans la mort son fils atteint de la Trisomie 21. Il a été arrêté et accusé de tentative de meurtre.

Dave Gagnon a comparu de son lit d'hôpital, jeudi. Il fait face a une kyrielle d'accusations, dont tentative de meurtre sur son fils, abandon d'enfant, omission d'apporter les soins à un enfant, avoir causé des lésions corporelles par négligence criminelle, incendie criminel causant des lésions, incendie criminel avec un danger pour la vie et incendie criminel causant des dommages matériels.

« Monsieur a commis un geste volontaire d'incendie, le but étant de se suicider et de causer la mort de son fils de 5 ans », a expliqué Benoit Bilodeau, capitaine aux affaires publiques de la police de Terrebonne.

Cri du coeur

Le jour de l'incendie, 26 minutes avant qu'un appel ne soit passé au 911, M. Gagnon a publié une vidéo sur Facebook dans laquelle il apparaît désespéré. Le père de cinq enfants, dont un lourdement handicapé, invective le premier ministre Philippe Couillard et le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

« Vous avez détruit bien plus que ce que vous pouvez imaginer, lance-t-il aux deux dirigeants politiques. J'suis écoeuré de ne pas être à la hauteur de ce que le gouvernement veut. [...] Moi, j'suis plus capable ! »

Posté par Dave Gagnon sur 6 avril 2016

Il termine la vidéo en disant « Salut ! Salut ! ». Une vingtaine de minutes plus tard, il a allumé un incendie au sous-sol pour en finir, selon ce que démontre l'enquête. Or, à l'arrivée des premiers répondants, son fils et lui étaient sortis de la maison en flammes.

La vie de l'enfant est hors de danger. Le dossier a été signalé à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). M. Gagnon a quatre autres enfants. Sa conjointe et lui avaient été contraints de quitter leur emploi, notamment en raison de la lourdeur de la maladie du petit dernier, atteint de la Trisomie 21.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer