Ontario: 10 ans de prison pour un chauffard qui a tué quatre individus

Le 27 septembre dernier, Marco Muzzo avait brûlé un... (Photo Chris Young, PC)

Agrandir

Le 27 septembre dernier, Marco Muzzo avait brûlé un arrêt obligatoire, à Vaughan, et son véhicule utilitaire sport avait violemment embouti le côté de la fourgonnette dans laquelle prenaient place les victimes. Sur cette photo de février 2016 figure sa mère et sa fiancée.

Photo Chris Young, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paola Loriggio
La Presse Canadienne

Un chauffard en état d'ébriété qui avait tué un grand-père et ses trois petits-enfants sur une route de l'Ontario, en septembre dernier, a été condamné mardi à 10 ans de prison.

Marco Muzzo, âgé de 29 ans, faisait face à 12 chefs d'accusation de conduite avec facultés affaiblies et de six chefs de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur. Il avait finalement plaidé coupable, en février, à quatre chefs de conduite avec facultés affaiblies ayant causé la mort et à deux chefs de conduite avec facultés affaiblies ayant causé des lésions corporelles.

En prononçant la peine, mardi, la juge Michelle Fuerst, de la Cour supérieure, a rappelé que Muzzo sortira un jour de prison alors que la famille des victimes, elle, souffrira à jamais de la «peine à perpétuité» imposée par sa conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool.

La Couronne avait recommandé une peine de 10 à 12 ans de prison et une interdiction de conduire de huit à 10 ans; la défense estimait qu'une peine de huit ans de prison serait suffisante. Compte tenu du temps déjà passé en détention préventive, Muzzo demeurera en prison neuf ans et quatre mois. Après sa peine de prison, il ne pourra conduire un véhicule avant 12 ans.

Le 27 septembre dernier, Muzzo avait brûlé un arrêt obligatoire, à Vaughan, et son véhicule utilitaire sport avait violemment embouti le côté de la fourgonnette dans laquelle prenaient place les victimes. On a appris au procès que Muzzo roulait trop vite et que son taux d'alcoolémie atteignait entre 192 et 204, soit environ deux fois et demie la limite permise (80).

Le terrible accident avait fauché la vie de Daniel Neville-Lake, neuf ans, son petit frère Harrison, cinq ans, leur petite soeur Milly, deux ans, et le grand-père des enfants, Gary Neville, 65 ans. La grand-mère et l'arrière-grand-mère des enfants avaient aussi été blessées dans l'accident.

Marco Muzzo est issu de l'une des plus riches familles du pays, propriétaire de l'entreprise de panneaux de gypse Marel Contractors, qui vaudrait près de 1,8 milliard $, selon le magazine Canadian Business. On a appris au procès que juste avant l'accident, Muzzo était revenu en avion privé de son enterrement de vie de garçon en Floride et qu'il était monté dans son véhicule utilitaire sport à l'aéroport Pearson de Toronto.

Lors de l'audience sur la détermination de la peine, le mois dernier, Muzzo a soutenu qu'il serait pour toujours hanté par la douleur et la peine infligées à la famille Neville-Lake.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer