Incendie dans Anjou: trois pompiers incommodés

Quelques heures après le début de l'incendie, l'édifice... (PHOTO PATRICK SANFACON, LA PRESSE)

Agrandir

Quelques heures après le début de l'incendie, l'édifice s'est effondré. Les deux résidences situées de chaque côté de l'immeuble en flammes ont aussi été endommagées.

PHOTO PATRICK SANFACON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Trois pompiers ont été incommodés par la fumée lors de leur travail d'extinction d'un violent incendie qui a éclaté tard mardi soir, dans un immeuble résidentiel du nord-est de Montréal.

On ne déplore aucun autre blessé parmi les résidants et la centaine de sapeurs qui ont été appelés à combattre les flammes.

L'incendie a éclaté vers 22h30 dans un duplex de l'avenue de Bretagne, près de l'intersection de l'avenue de l'Alsace, dans l'arrondissement Anjou.

Quelques heures après le début de l'incendie, l'édifice s'est effondré. Les deux résidences situées de chaque côté de l'immeuble en flammes ont aussi été endommagées.

Il semble que le feu ait pris naissance au sous-sol et qu'il se soit rapidement propagé aux étages supérieurs et au toit de l'immeuble détruit.

La cause de l'incendie n'a pu être établie par le Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM). L'enquête a été confiée à l'escouade des incendies du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Quelques-uns des sinistrés ont reçu l'aide de la Croix-Rouge canadienne après avoir été chassés de leur domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer