Le corps repêché à Chambly serait celui de Rémy Nolet

Catherine Desautels, qu'on peut voir dans la voiture,... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Catherine Desautels, qu'on peut voir dans la voiture, a raconté que Rémy Nolet lui avait offert sa veste de sauvetage. Le frère de la victime, Yannick Nolet, porte le chandail bleu.

Photo: Alain Roberge, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après deux semaines à quadriller le bassin de Chambly à la recherche de son fils, le père de Rémy Nolet, ainsi que les amis et les proches de ce dernier, pourront commencer leur deuil avec un peu de sérénité.

Les pompiers de Chambly ont repêché la dépouille du jeune homme de 19 ans hier, deux semaines après qu'il eut sacrifié son gilet de sauvetage pour sauver une amie de la noyade.

Le geste héroïque lui a valu, à titre posthume, des hommages en provenance de partout au Québec.

Ce sont deux pêcheurs qui ont d'abord repéré le corps qui flottait près du centre du bassin de Chambly, a indiqué hier après-midi Yannick Parent, inspecteur-chef de la police locale. Les plaisanciers ont ensuite appelé les pompiers, qui ont sorti le corps de l'eau.

«Beaucoup d'indices, beaucoup de faits nous portent à croire qu'il s'agit bien de M. Nolet», a dit M. Parent en après-midi.

Les autorités étaient si convaincues que le corps était celui de Rémy Nolet que le père du jeune de 19 ans a pu voir la dépouille, derrière de grandes toiles rouges déployées pour la soustraire aux regards des curieux. Bobby Nolet est ressorti du dispositif en s'éloignant d'un pas rapide, comme pour absorber ce qu'il venait de voir.

Juste avant, un proche du jeune homme indiquait à un policier les indices qui pouvaient servir à l'identifier: «Sa cicatrice, son piercing, son piercing dans la bouche.» D'autres amis s'étaient rassemblés près du barrage policier, certains avec les yeux rougis par les larmes.

Près de l'accident

Rémy Nolet s'est noyé le 4 mai dernier, par une journée de grands vents. Il naviguait en canot sur le bassin en compagnie d'une amie lorsque leur embarcation a chaviré. Catherine Desautels, 17 ans, a ensuite affirmé que le jeune homme lui avait dit de prendre sa veste de sauvetage.

Après une dizaine de jours de recherches officielles, Bobby Nolet continuait - parfois seul - à quadriller le bassin à la recherche de la dépouille de son fils.

Selon M. Parent, porte-parole de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, la dépouille a été repérée assez loin de la zone que privilégiaient les équipes de recherche.

«Dans les derniers jours, les recherches se sont concentrées davantage au Parc des voiles de Saint-Mathias où, de façon commune [...] on retrouve les gens [qui se sont noyés] à cause des vents qui soufflent vers cette plage», a expliqué M. Parent. Mais «aujourd'hui, le corps a été retrouvé beaucoup plus au centre du bassin».

L'endroit où la dépouille a été repêchée serait situé tout près du lieu où le canot a chaviré. C'est donc dire que «la dépouille n'aurait pas beaucoup bougé, contrairement à ce qu'on pensait au départ», a conclu l'inspecteur-chef Parent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer