Un Canadien est accusé dans la mort d'un enfant de 4 ans à Sainte-Lucie

Sahab Jamshidi est accusé d'avoir causé la mort... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Sahab Jamshidi est accusé d'avoir causé la mort de Terrel Joshua Elibox par négligence grave ou imprudence et devait se présenter en Cour mardi, selon la police de Sainte-Lucie.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
VIEUX-FORT

Des gens qui soutiennent un Canadien accusé dans une affaire de noyade d'un garçon de quatre ans à Sainte-Lucie, dans les Antilles, affirment qu'il tentait de lui venir en aide après qu'il eut constaté que l'enfant se débattait dans l'eau.

Sahab Jamshidi est accusé d'avoir causé la mort de Terrel Joshua Elibox par négligence grave ou imprudence et devait se présenter en Cour mardi, selon la police de Sainte-Lucie.

Des témoins ont raconté aux enquêteurs que Terrel se faisait transporter par un planchiste le 22 février, lorsqu'il est tombé dans l'océan et a rapidement été submergé.

Une mission de recherche et de sauvetage a immédiatement été lancée, mais la police a affirmé que le corps du garçon a été retrouvé deux jours plus tard.

Dans un reportage d'une station de télévision locale, des membres de la famille du garçon ont déclaré qu'ils ne savaient pas qu'il manquait à l'appel avant qu'un homme ne dise à sa grand-mère qu'il l'avait emmené sur sa planche et qu'il était tombé à l'eau.

Sur une page Facebook créée en soutien à Jamshidi, un ami a raconté avoir parlé à l'homme originaire de Hamilton avant que les accusations ne soient déposées, et qu'il avait obtenu une version différente des faits.

«Il faisait de la planche volante et a vu un enfant qui se débattait à l'eau et qui ne nageait pas», a écrit Stephen Verbeek.

«Il a tenté de le sauver, mais les vagues ont amené le garçon et sa planche loin de lui.»

D'autres qui se sont identifiés comme étant des amis et des connaissances sont aussi venus à sa défense sur le réseau social. Quelques-uns d'entre eux se sont souvenus que Jamshidi, 33 ans, avait porté secours à un jeune homme blessé lorsqu'il l'avait croisé dans un sentier cyclable à Hamilton, l'automne dernier.

Ils ont reconnu son côté attentionné, sa nature altruiste et son implication dans la communauté en tant qu'arbitre de soccer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer