Chute d'une passerelle: réouverture complète de la route 132

Les services d'urgence, de même que des employés... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE)

Agrandir

Les services d'urgence, de même que des employés du ministère des Transports, ont été dépêchés sur les lieux de l'accident pour évacuer les automobilistes, nombreux à être coincés sur la route 132.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Longueuil) Un camion dont la benne était relevée a percuté une passerelle piétonnière et causé son effondrement sur la route 132 Ouest, mardi soir, à Longueuil.

Le nettoyage continue ce matin.... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le nettoyage continue ce matin.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

La circulation a pu reprendre en direction ouest vers 5h45, mercredi, une quinzaine de minutes avant qu'il en soit de même vers l'est.

L'accident, qui n'a pas fait de blessés graves, est survenu vers 19h45, non loin de l'intersection de la route provinciale et du boulevard Roland-Therrien.

«Au moment de l'impact, j'essayais de dépasser le camion, a raconté Alain Collin, qui suivait le véhicule lourd depuis un ou deux kilomètres. Il roulait à 80 km/h, et la benne était relevée depuis le boulevard Roland-Therrien. Elle tanguait de gauche à droite.»

Au moment où il s'est retourné pour s'assurer qu'aucune voiture ne se trouvait dans son angle mort, le résidant de Longueuil a entendu un impact. «Je me suis retourné et j'ai vu la passerelle tomber», a poursuivi M. Collin.

Le chauffeur du camion a dû être traité pour un choc nerveux. La femme qui conduisait le véhicule utilitaire sport qui le suivait aussi. «Heureusement, il n'y a que deux blessés mineurs», a commenté le sergent Claude Denis, de la Sûreté du Québec.

Il semble que la voiture de la femme qui suivait le camion se soit retrouvée sur les débris causés par l'effondrement. «Elle a dû être freinée par le ciment», a tenté M. Collin.

Le camion qui aurait causé l'accident appartient à l'entreprise Arguy, basée à Saint-Denis-sur-Richelieu, en Montérégie. Il n'a pas été possible de joindre le propriétaire de l'entreprise, Guy Archambault, mardi soir.

Une passerelle neuve

La passerelle qui s'est effondrée a fait l'objet de travaux de réfection en 2014. L'appel d'offres pour les travaux avait été lancé par la Ville de Longueuil en avril. Selon les journaux locaux, c'est l'entreprise de construction DJL qui a obtenu le contrat, d'une valeur de 3,2 millions.

Pour l'instant, la structure de la passerelle ne semble pas être en cause. «C'est un accident de la route», a déclaré le porte-parole du Service des incendies de Longueuil, Normand Lavallée.

Seule la portion qui enjambe la route 132 en direction ouest s'est effondrée, mais la circulation a dû être interrompue dans les deux sens, de crainte que l'autre partie ne s'effondre également. L'ensemble de la structure a été démolie pendant la nuit.

Énorme bouchon de circulation

Les services d'urgence et des employés du ministère des Transports ont été dépêchés sur les lieux pour évacuer les automobilistes, nombreux à être coincés sur la route 132. Après environ deux heures d'attente, tous ont été en mesure de rebrousser chemin.

«Nous devons enlever les débris et ensuite, nous pourrons commencer l'enquête», a déclaré le sergent Denis. «Nous allons également rencontrer le conducteur du camion quand son état va le permettre», a-t-il ajouté.

La passerelle qui s'est effondrée relie la rue Saint-Charles à la marina de Longueuil. Il y a quatre passerelles de ce genre entre Longueuil et le fleuve; elles permettent toutes d'enjamber la route 132.

- Avec la collaboration de Pierre-André Normandin

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer