Découverte d'une septième patate piquée d'une aiguille

Selon la police, toutes ces patates proviennent du... (Photo PC)

Agrandir

Selon la police, toutes ces patates proviennent du même producteur, Linkletter Farms, de Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard (I.-P.-É.).

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SUMMERSIDE, I.-P.-E.

Une septième pomme de terre piquée d'une aiguille à coudre a été retrouvée dans les provinces de l'Atlantique.

La Gendarmerie royale du Canada à l'Île-du-Prince-Édouard a indiqué lundi que cette pomme de terre - la septième en deux semaines - a été découverte dimanche à Labrador City, Terre-Neuve-et-Labrador, dans un sac de patates acheté il y a deux semaines, avant le rappel.

Selon la police, toutes ces patates proviennent du même producteur, Linkletter Farms, de Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard (I.-P.-É.).

Ce producteur approvisionne aussi en pommes de terre l'usine de Cavendish Farms à New Annan (I.-P.-É), où des aiguilles ont aussi été retrouvées dans un lot de patates frites.

La GRC ne croit pas que Cavendish Farms a distribué sur le marché des frites piquées d'aiguilles.

Ces incidents, signalés depuis deux semaines dans les provinces de l'Atlantique, n'ont fait aucun blessé.

Le producteur Linkletter Farms a indiqué qu'il avait prévenu l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) aussitôt qu'il a eu vent du premier cas. L'ACIA a confirmé que le producteur a ensuite retiré du marché ses patates de marques Link et Market Town.

La GRC demande aux consommateurs des provinces de l'Atlantique d'être vigilants et de prévenir la police s'ils découvrent des pièces de métal dans une pomme de terre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer