Drame familial: une mère et sa fille hospitalisées

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Laval) Alors que les enfants de son âge étaient pour la plupart en pleine rentrée scolaire, une fillette de Laval a été hospitalisée d'urgence mercredi matin après ce que la police croit être une tentative de meurtre suivie d'une tentative de suicide de sa mère.

C'est le père qui a découvert sa conjointe et sa fille de sept ans au sous-sol de la résidence de la rue Vérone, mercredi matin, dans le quartier Chomedey.

« C'est la rentrée scolaire, mais le père trouvait que c'était trop tranquille dans la maison. Il est descendu au sous-sol. La dame était semi-consciente, il y avait des flacons de comprimés à proximité et l'enfant de sept ans était à côté, elle vomissait », raconte Nathalie Lorrain, porte-parole de la police de Laval.

Le père, en état de choc, a alerté les secours. Pendant l'intervention des policiers et ambulanciers, la mère a brièvement repris conscience.

« Elle a tenu des propos suicidaires, elle a dit qu'elle voulait mourir », rapporte l'agente Lorrain.

Puis, elle a de nouveau perdu conscience. La mère et la fille ont été transportées à l'hôpital. La petite repose toujours à l'hôpital Sainte-Justine, où son état se serait amélioré, passant de critique à stable. L'état de la mère inquiète aussi les autorités. Des flacons de plusieurs sortes de comprimés ont été saisis sur place. On ignore encore comment la dame aurait pu les faire ingurgiter à sa petite, si tant est que ce soit bien cela qui se soit produit.

« On fait probablement face à une tentative de meurtre et de suicide, mais  il faut attendre des nouvelles de l'hôpital pour aller plus loin », explique l'agente Lorrain.

Trois autres enfants, tous des garçons, des jumeaux d'environ 10 ans et un bambin d'un an, se trouvaient dans la maison, mais n'ont pas été mêlés au drame. Ils ont tout de même été transportés à l'hôpital par mesure préventive, comme le père, en proie à un choc nerveux.

Il s'agit d'une famille d'origine marocaine apparemment sans histoire.

Des voisins auraient cependant confié aux premiers policiers sur les lieux que la mère était déprimée ces derniers temps, sans pouvoir préciser la cause de cet état.

« Ce n'est pas la première fois que je vois une ambulance et la police à cette maison. Dans le passé, j'ai vu la dame partir avec le bébé en ambulance. Mais tout allait bien depuis, ce sont des gens très tranquilles », a rapporté une voisine.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer