Fin de siège pour l'homme barricadé à Côte-Saint-Luc

  • Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) rapporte que vers 8h00, un de ses agents qui était entré dans la maison a tiré une balle de caoutchouc sur le forcené, qui est tombé au sol. Il se serait rendu sans résistance dans les moments suivants. (Photo David Boily, La Presse)

    Plein écran

    Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) rapporte que vers 8h00, un de ses agents qui était entré dans la maison a tiré une balle de caoutchouc sur le forcené, qui est tombé au sol. Il se serait rendu sans résistance dans les moments suivants.

    Photo David Boily, La Presse

  • 1 / 5
  • À l'aube, un véhicule blindé de la Sûreté du Québec (SQ) muni d'un bélier avait défoncé la porte principale de la maison. Le recours à des gaz irritants n'avait pas incité le forcené à se rendre. (Photo David Boily, La Presse)

    Plein écran

    À l'aube, un véhicule blindé de la Sûreté du Québec (SQ) muni d'un bélier avait défoncé la porte principale de la maison. Le recours à des gaz irritants n'avait pas incité le forcené à se rendre.

    Photo David Boily, La Presse

  • 2 / 5
  • Les agents ont dû procéder prudemment car le septuagénaire possèderait plusieurs armes à feu. (Photo David Boily, La Presse)

    Plein écran

    Les agents ont dû procéder prudemment car le septuagénaire possèderait plusieurs armes à feu.

    Photo David Boily, La Presse

  • 3 / 5
  • Il semble que personne n'ait été blessé lors de l'opération ayant mené à la reddition de l'individu âgé de 72 ans, qui aurait été placé à bord d'un véhicule ambulancier et emmené dans un hôpital. (Photo David Boily, La Presse)

    Plein écran

    Il semble que personne n'ait été blessé lors de l'opération ayant mené à la reddition de l'individu âgé de 72 ans, qui aurait été placé à bord d'un véhicule ambulancier et emmené dans un hôpital.

    Photo David Boily, La Presse

  • 4 / 5
  • Cette femme, la fille de l'homme armé et barricadé dans la maison, a essayé de crier quelque chose à son père. (Photo David Boily, La Presse)

    Plein écran

    Cette femme, la fille de l'homme armé et barricadé dans la maison, a essayé de crier quelque chose à son père.

    Photo David Boily, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

La police de Montréal a mis fin à 8h02 au siège de l'homme de 72 ans qui s'était barricadé depuis une vingtaine d'heures, à Côte-Saint-Luc, dans l'ouest de l'île de Montréal.

Il semble que personne n'ait été blessé lors de l'opération ayant mené à la reddition de l'individu âgé de 72 ans, qui aurait été placé à bord d'un véhicule ambulancier et emmené dans un hôpital.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) rapporte que vers 8h00, un de ses agents qui était entré dans la maison a tiré une balle de caoutchouc sur le forcené, qui est tombé au sol. Il se serait rendu sans résistance dans les moments suivants.

À l'aube, un véhicule blindé de la Sûreté du Québec (SQ) muni d'un bélier avait défoncé la porte principale de la maison. Le recours à des gaz irritants n'avait pas incité le forcené à se rendre.

Les agents ont dû procéder prudemment car le septuagénaire possèderait plusieurs armes à feu.

En début d'opération, mardi, un policier du SPVM a été légèrement blessé lors de l'opération; il se porte bien mais cet incident pourrait signifier le dépôt d'accusations supplémentaires contre le suspect.

Hier midi, l'homme de 72 ans s'est barricadé avec une arme à feu dans sa maison, située sur le chemin Guelph.

Selon nos informations, l'homme aurait pointé une arme sur deux employés d'Hydro-Québec, venus prendre le compteur.

«L'homme a en effet menacé des travailleurs qui étaient sur son terrain», a confirmé avec prudence une porte-parole du SPVM.

«Les deux employés vont bien. Des représentants des parties patronales et syndicales se sont rendus sur place pour les soutenir», a indiqué Patrice Lavoie, porte-parole d'Hydro-Québec.

Raphaël Ohayon, voisin de l'homme barricadé, a indiqué qu'«il serait malade» et aurait démontré des signes d'agressivité dans le passé.  

L'homme serait barricadé seul, sa femme étant à l'extérieur au moment des événements. Il s'agit d'un professeur à la retraite qui aurait deux filles et un garçon, selon nos informations. 

Les policiers ont tenté une approche vers 15h. Un coup de feu à été tiré, blessant légèrement au pied un policier.  

- Avec Hugo Pilon-Larose et La Presse Canadienne

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer