Mafia montréalaise: l'été pourrait être chaud

Steve Ovadia...

Agrandir

Steve Ovadia

L'assassinat mercredi soir à Laval d'un trafiquant de cocaïne lié à la mafia s'inscrit-il dans une logique de règlement de compte ponctuel ou annonce-t-il le début d'un nouveau chapitre des guerres intestines qui secouent le crime organisé montréalais depuis plus de dix ans ? Les prochaines semaines seront déterminantes et permettront aux enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, qui enquêtent sur ce dernier meurtre en lice, de se faire une meilleure tête.

Steven Ovadia, alias le juif, qui venait de célébrer ses 45 ans, a été abattu d'au moins un projectile d'arme à feu peu après 20h, dans le stationnement d'un restaurant grec situé dans un petit centre commercial du boulevard Samson. Visiblement, la victime venait de sortir ou s'apprêtait à monter à bord de son véhicule près duquel elle a été trouvée. Des témoins, qui ont entendu les coups de feu, ont communiqué avec le 911.

Vu avec l'un et l'autre

Steven Ovadia était, selon la police, une étoile montante de la mafia montréalaise et aurait dirigé un réseau de trafiquants de cocaïne qui opérait à Laval. Il aurait déjà été l'associé d'une autre étoile montante de la mafia, importateur de cocaïne.

En 2016, Ovadia avait été arrêté dans le cadre d'une importante enquête antidrogue de l'Escouade régionale mixte (ERM) chapeautée par la SQ, baptisée Estacade, visant principalement le chef de clan de la mafia Andrew Scoppa. Il n'a toutefois pas été accusé et avait été relâché. Il n'avait pas de casier judiciaire

Mais les allégeances d'Ovadia n'étaient pas toujours claires, si l'on se fie à quelques observations faites par la police ces dernières années.

En 2014, Ovadia avait pris part, avec de nombreux individus importants liés à la mafia, à une fête soulignant l'anniversaire de Stefano Sollecito, chef de la cellule à prédominance sicilienne, dans un restaurant du quartier Ahuntsic, à Montréal.

En 2015, il a été vu à au moins deux reprises avec Stefano Sollecito, notamment au cours d'une rencontre dans le restaurant du magasin Holt Renfrew, à laquelle participait également Leonardo Rizzuto, fils cadet du défunt parrain de la mafia, Vito Rizzuto.

Selon nos informations, à la fin janvier, l'incendie d'un véhicule dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce à Montréal pourrait avoir eu un lien avec Steven Ovadia.

Accusé de trafic d'une quantité de plus de 100 kilogrammes de cocaïne, Andrew Scoppa a bénéficié d'un arrêt des procédures en mai dernier.

Trois mois plus tôt, Stefano Sollecito et Leonardo Rizzuto, qui ont été arrêté dans une importante enquête qui a décapité le crime organisé montréalais à l'automne 2015, ont été acquittés, parce que des interceptions de communication qui ont eu lieu dans un bureau d'avocat ont été considérées illégales par un juge.

Semaine meurtrière

Le meurtre de Steven Ovadia est le deuxième attentat ciblant une personne liée au crime organisé sur l'île Jésus en deux jours.

Mardi, John McKenzie, considéré par la police comme un prêteur usuraire lié au gang de l'Ouest, une organisation de criminels montréalais de descendance irlandaise, a été blessé par balles près d'un centre sportif sur la voie de desserte de l'autoroute 440, dans la même ville. Il a survécu à ses blessures.

***

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer