Un important partenaire des Hells et un motard relâchés

Avant d'avoir été arrêtés sans mandat et détenus durant quelques heures... (ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

ARCHIVES LA PRESSE

Avant d'avoir été arrêtés sans mandat et détenus durant quelques heures mercredi par les policiers, Mario Brouillette, que la police considère comme un partenaire très important des Hells Angels, et le motard Claude Gauthier ont été relâchés mercredi soir, sans mise en accusation, a appris La Presse.

Brouillette, 45 ans, un membre retraité de la section de Trois-Rivières, et Gauthier, un membre toujours actif de ce même chapitre, ont été arrêtés mercredi en début d'après-midi, alors qu'ils étaient attablés ensemble dans un restaurant de Repentigny.

Au cours de la soirée et de la nuit, les enquêteurs de l'Escouade nationale de répression contre le crime organisé (ENRCO) ont effectué au moins cinq perquisitions dans le condo de Brouillette, à Charlemagne près de Repentigny, dans son chalet, à Saint-Alexis-des-Monts, dans une entreprise et dans deux véhicules. Durant leurs recherches, les limiers ont saisi plus de 3000$ en argent canadien et américain, et des appareils de système de surveillance et électroniques divers. Brouillette est soupçonné de contrôler un important réseau de trafic et de distribution de drogue lié aux Hells Angels dont le territoire s'étend entre le Québec et l'Ontario.

Mario Brouillette... - image 2.0

Agrandir

Mario Brouillette

Déjà des millions saisis

Depuis janvier, l'ENRCO, dont le mandat est de s'attaquer uniquement aux têtes dirigeantes du crime organisé au Québec, multiplie les perquisitions dans l'entourage de Brouillette. Même s'il ne porte plus sa veste des Hells Angels, il est soupçonné d'être demeuré un joueur important du crime organisé et d'exercer beaucoup d'ascendant sur ses anciens « frères ».

L'enquête sur son présumé réseau de trafic de drogue est baptisée projet Objection. Elle a déjà permis de saisir 2,3 millions en argent comptant, 20 kg de cocaïne, 200 000 comprimés de drogue de synthèse, 23 armes longues, 11 armes de poing, quatre gilets pare-balles et divers articles à l'effigie des Hells Angels.

Personne n'a été accusé à ce jour en lien avec cette enquête.

***

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca pu écrivez à l'adresse postale de La Presse. 




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer