Tentative de meurtre au mont Royal: l'accusé inapte à subir son procès

Jean Therrien est accusé d'avoir tenté de tuer... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Jean Therrien est accusé d'avoir tenté de tuer Louis Bourque, un homme de 56 ans qui marchait sur le mont Royal avec son fils adulte le 7 août.

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'homme accusé d'avoir poignardé un marcheur sur un sentier du mont Royal apparemment sans raison en août dernier a été jugé inapte à subir son procès pour tentative de meurtre lundi matin en raison de ses problèmes mentaux.

Jean Therrien avait été forcé il y a deux mois à subir des traitements à l'Institut Philippe-Pinel pour déterminer sa capacité à subir un procès. Frondeur et volubile lors de ses passages en cour, l'homme de 48 ans s'était fermement opposé à subir tout traitement. Il s'était ensuite emporté contre le juge et les avocats. «Je demande votre récusation [Mme la juge]. Vous êtes en conflit d'intérêts!», avait-il alors lancé, avant d'être sorti du box des accusés par six gardes.

Lundi, le rapport de son psychiatre traitant est venu confirmer qu'il n'était pas en mesure de comparaître devant la cour, malgré la prise de médicaments. La psychiatre a ainsi demandé de le déclarer inapte à subir son procès, ce que le juge a confirmé. «M. Therrien est un grand malade», a déclaré le juge Jean-Paul Braun. Jean Therrien restera ainsi en institution psychiatrique tant et aussi longtemps qu'il ne sera pas déclaré apte.

«Je préfère me représenter par moi-même», a lancé Jean Therrien, plus calme que lors de ses précédentes apparitions devant le tribunal, alors que le juge Braun questionnait l'avocate de la défense. En sortant de la salle, l'accusé a parlé de façon confuse d'obtenir une «libération conditionnelle».

Jean Therrien est accusé d'avoir tenté de tuer un homme de 56 ans qui marchait sur le mont Royal avec son fils adulte, le 7 août dernier. Il aurait aveuglé les deux hommes avec une lampe de poche vers 21h50, puis aurait poignardé au ventre sa victime qui a frôlé la mort. Il s'en serait pris par hasard à ceux-ci, selon nos informations.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait carrément dû fermer le mont Royal pendant toute la nuit pour réussir à retrouver le suspect. Il avait été arrêté au petit matin, près des lieux de l'agression, au terme d'une importante battue.

Jean Therrien est aussi accusé d'avoir proféré des menaces contre un homme, le 22 novembre 2016. Il est également inapte à subir son procès dans cette affaire.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer