Meurtres à Brossard: les victimes étaient connues des policiers

La police de Longueuil a passé au peigne fin le... (photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse)

Agrandir

La police de Longueuil a passé au peigne fin le secteur isolé de Brossard où les corps de deux jeunes hommes ont été trouvés, tard lundi soir, par un citoyen.

photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police de Longueuil a déployé plusieurs équipes spécialisées sur le terrain pendant toute la journée, hier, pour tenter de comprendre qui a pu assassiner deux jeunes hommes dans la vingtaine retrouvés tués par balle dans un secteur isolé près des autoroutes 10 et 30, à Brossard.

Des enquêteurs des crimes majeurs, des agents en VTT, des spécialistes des recherches en forêt et un maître-chien prêté par la Sûreté du Québec ont passé au peigne fin le secteur isolé où les corps des deux victimes ont été trouvés, tard lundi soir, par un citoyen.

Selon ce que plusieurs sources fiables ont confirmé à La Presse hier, les deux défunts sont Mohammed Odeh, 21 ans, et Kevin Paul, 23 ans. Ils n'avaient pas de dossier criminel, mais ils étaient apparus sur l'écran radar de la police de Longueuil en raison de certaines de leurs fréquentations. La police ne croit pas qu'ils se sont retrouvés à cet endroit par hasard. De toute évidence, ils ont été ciblés délibérément.

Mohammed Odeh habitait chez ses parents non loin de l'endroit où sa dépouille a été retrouvée. Ses parents étaient à l'extérieur du pays et ils ont dû prendre des arrangements pour revenir d'urgence chez eux.

Des amis sous le choc

Une amie de la famille a confié à La Presse que certains de ses amis étaient sous le choc, incapables d'arrêter de pleurer hier à l'annonce de sa mort. Elle a décrit le disparu comme un jeune homme « sympa, gentil, qui ne cherche pas la bagarre ».

Une voiture a été retrouvée près des deux corps. « Le véhicule n'est pas au nom des deux victimes. Est-ce qu'il avait été emprunté ou laissé là par une autre personne ? On ignore le lien pour l'instant », a expliqué à La Presse Marie Beauvais, porte-parole du Service de police de l'agglomération de Longueuil.

L'arme du crime, elle, n'avait toujours pas été retrouvée au moment d'écrire ces lignes. Les recherches sur le terrain devraient reprendre ce matin.

Il s'agit des deuxième et troisième homicides sur le territoire de l'agglomération de Longueuil cette année. Les enquêteurs demandent à toute personne du public qui aurait des informations sur l'affaire de communiquer avec eux rapidement.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer